Chester Williams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Williams.

Chester Williams

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance 8 août 1970 (43 ans)
à Paarl (Afrique du Sud)
Taille 1,72 m
Position ailier
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
Western Province
Golden Lions
Cats
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1993-2000 Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 27 (70)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 2 février 2010.

Chester Mornay Williams, né le 8 août 1970 à Paarl, est un ancien joueur de rugby à XV sud-africain, évoluant au poste d'ailier (1,72 m pour 81 kg) au sein de l'équipe nationale entre 1993 et 2000. Williams a aussi joué pour la Western Province dans la Currie Cup.

Chester Williams fut le troisième joueur de couleur à jouer en test-match pour les Springboks, après Errol Tobias et son oncle Avril Williams au début des années 1980, et le premier à être appelé à la suite de l'abolition du régime d'apartheid. Williams était le seul joueur non-blanc de l'effectif sud-africain victorieux lors de la Coupe du monde 1995. Son intégration dans l'équipe et surtout l'image de Nelson Mandela portant le maillot du capitaine sud-africain François Pienaar après la victoire en finale contre la Nouvelle-Zélande restent deux images fortes de cette compétition.

Deux blessures au genou, en 1996 et en 1997, ont freiné sa carrière chez les Boks qui a pris fin en 2000 face au pays de Galles à Cardiff. Il a finalement inscrit 14 essais lors de ses 27 sélections.

Dans son autobiographie sortie en 2002, il a évoqué ses relations avec ses coéquipiers de l'équipe nationale, certains l'évitant, d'autres, comme James Small, utilisant des mots racistes à son égard.

Depuis la fin de sa carrière professionnelle, Chester Williams s'est reconverti en tant qu'entraîneur. Après la Coupe du monde 2007, il postule au poste d'entraîneur des Springboks, mais c'est Peter de Villiers qui est nommé.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

En province[modifier | modifier le code]

Avec les Springboks[modifier | modifier le code]

  • Chester Williams a connu sa première sélection le 13 novembre 1993 contre les Pumas, au cours de laquelle il a inscrit un essai. Mais ce n'est que lors de la coupe du Monde de rugby à XV 1995 qu'il devient célèbre et reconnu comme l'un des meilleurs finisseurs de la planète.
  • Rapide, il inscrit quatre essais lors de son premier match de la compétition face aux Samoa Occidentales. Par la suite il se mesurera avec efficacité face aux meilleurs ailiers de l'époque tel le français Émile Ntamack et surtout le all black Jonah Lomu.

Par la suite, on ne revoit plus Chester Williams sous le maillot sud-africain jusqu'en 1998 pour cause de blessure au genou. Il fait un retour triomphant en 2000, notamment lors du tri-nations face à la Nouvelle-Zélande et surtout face à Jonah Lomu, à l'Ellis Park de Johannesburg, rencontre durant laquelle il marquera un essai. Mais il ne pourra empêcher la victoire australienne à Durban une semaine plus tard (18-19), ces derniers remportant leur premier tri-nations. C'est cette même année que sa carrière internationale s'arrête avec une dernière victoire sur le Pays de Galles à Cardiff, sur le score de 23 à 13.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec les Springboks[modifier | modifier le code]

  • 27 sélections
  • 14 essais (70 points)
  • Sélections par année : 1 en 1993, 9 en 1994, 6 en 1995, 2 en 1998, 9 en 2000.

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 1995 : champion du monde, 3 sélections (Samoa, France, All Blacks). Initialement Chester Williams devait faire partie de l'équipe sud-africaine mais une blessure à quelques jours du début de la compétition le contraint à laisser sa place à Pieter Hendriks. Ce même joueur sera suspendu 90 jours pour brutalité lors d'un des matches de poules, permettant ainsi le rappel de l'ailier métis pour les quarts de finale. Ses quatre essais face aux Samoa lors de son retour légitimèrent sa titularisation.

Autres sélections[modifier | modifier le code]

  • International de rugby à 7 de 1993 à 1998 (participation à la coupe du monde 1997 en Argentine).
  • International Springboks A (en 1993).

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]