Chester Brown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chester Brown

Chester Brown est un auteur de bande dessinée né le 16 mai 1960 à Montréal au Canada, d'expression anglaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille de Chester Brown vit à Montréal, mais fait partie de la minorité anglophone. Sa mère souffre de schizophrénie et se tue accidentellement lorsqu'il a 17 ans. Il déménage à Toronto en 1979[1].

Il commence par s'autoéditer (minicomics), et travaille dans un laboratoire de photographie pour assurer sa subsistance ; mais il parvient dès 1986 à être publié par les éditeurs canadiens Vortex puis Drawn and Quarterly, et entame alors sa pleine carrière artistique[1]. Il entretient des liens d'amitié avec les auteurs de bande dessinée Joe Matt et Seth, de l'écurie Drawn & Quarterly également.

Jadis anarchiste, Chester Brown est depuis la fin des années 2000 un militant libertarien.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Chester Brown est très représentatif de la bande dessinée indépendante, en particulier dans le domaine du récit autobiographique. Il évoque des thèmes très crus ou prêtant à polémique, comme la pornographie (Le Playboy), la difficulté relationnelle (Je ne t'ai jamais aimé) ou encore la prostitution (Vingt-trois prostituées). Il assume à la fois la dimension politique de son œuvre tout comme sa tendance à traiter de thèmes tabous[2].

L'un de ses ouvrages majeurs n'est toutefois pas autobiographique : il s'agit de la biographie en bande dessinée d'une figure de l'histoire canadienne, Louis Riel. On y retrouve toutefois des thèmes récurrents dans son œuvre, comme celui de l'instabilité mentale.

Il est notamment influencé par Harold Gray, Robert Crumb et Fletcher Hanks[3].

Publications[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]

En anglais[modifier | modifier le code]

Comics (périodiques)

  • 1986-1994 : Yummy Fur, éditions Vortex puis Drawn & Quarterly, 32 numéros (7 numéros initialement autoédités par Chester Brown)
  • 1994-1997 : Underwater, éditions Drawn & Quarterly, 11 numéros
  • 1999-2003 : Louis Riel, éditions Drawn & Quarterly, 10 numéros
  • 2005-2007 : Ed The Happy Clown, éditions Drawn & Quarterly, 9 numéros ; réédition de matériel autoédité puis paru dans les premiers numéros de Yummy Fur

Recueils

  • 1989 : Ed the Happy Clown, éditions Vortex-Comics (tiré du périodique Yummy Fur)
  • 1992 : The Playboy, éditions Drawn and Quarterly (tiré du périodique Yummy Fur)
  • 1994 : I Never Liked You, éditions Drawn and Quarterly (tiré du périodique Yummy Fur)
  • 1998 : The Little Man: Short Strips 1980-1995, éditions Drawn and Quarterly
  • 2003 : Louis Riel: A Comic-Strip Biography, éditions Drawn and Quarterly (tiré du périodique Louis Riel)
  • 2011 : Paying for It, éditions Drawn and Quarterly
  • 2012 : Ed the Happy Clown: a Graphic Novel, éditions Drawn and Quarterly

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Harvey Award du meilleur auteur et du meilleur roman graphique pour Ed The Happy Clown (in Happy Fur)[4]
  • 1999 : prix Urhunden (Suède) du meilleur album étranger pour Ed The Happy Clown
  • 2004 : Harvey Award du meilleur scénario et du meilleur roman graphique pour Louis Riel[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Chester Brown, Vingt-trois prostituées, Cornélius,‎ 2012, 280 p. (ISBN 978-2-36081-042-0), p. 4 de couverture
  2. Mickaël Demets, « Rencontre avec Chester Brown / Autobiographie politique », sur L'Accoudoir,‎ 2013
  3. Aureliano Tonet, « Chester Brown : "L'honnêteté de Crumb m'a marqué" », sur Le Monde.fr,‎ 2012
  4. Site Harvey Awards
  5. Site Harvey Awards