Chersonèse (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chersonèsos)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec la ville moderne de Kherson
Chersonèse
Ruines de la ville de Chersonèse
Ruines de la ville de Chersonèse
Localisation
Pays {{Drapeau de la Russie Russie (de facto)
Ukraine Ukraine (de jure)}}
Coordonnées 44° 36′ 42″ N 33° 29′ 36″ E / 44.611667, 33.493333 ()44° 36′ 42″ Nord 33° 29′ 36″ Est / 44.611667, 33.493333 ()  

Géolocalisation sur la carte : Crimée

(Voir situation sur carte : Crimée)
Chersonèse
Chersonèse

Chersonèse (en grec moderne : Χερσόνησος / Khersonêsos ; en latin : Chersonesus ; en vieux slave oriental : Корсунь, Korsun ; en russe : Херсонес, Khersones), aussi translittéré comme Chersonese, Chersonesos, Cherson était une cité de Chersonèse Taurique.

Site[modifier | modifier le code]

Le site de Chersonèse est aujourd'hui dans raïon de Gagarine de la ville de Sébastopol, en Crimée. Il se trouve au bord de la mer Noire, à deux kilomètres à l'ouest du centre-ville. Des fouilles archéologiques y sont menées activement.

Histoire[modifier | modifier le code]

Chersonèse fut fondée vers 600 av. J.-C. par des exilés d’Héraclée du Pont.

À la fin du IIe siècle av. J.-C., soumise à la pression incessante de ses voisins scythes, la cité se plaça sous le protectorat du roi du Pont Mithridate VI (qui régna de -123 à -66) puis après la chute de celui-ci, elle devint possession romaine.

Elle fut par la suite une place commerciale importante de l’Empire byzantin. Elle constitua un lieu d'exil pour le pape Martin Ier et pour l'empereur byzantin Justinien II. Elle fut occupée en 988 par le grand-prince de Kiev, Vladimir Sviatoslavitch qui y demanda le baptême, acte fondateur de la christianisation de toutes les Russies.

Fouilles[modifier | modifier le code]

Les fouilles archéologiques systématiques du site commencent à la fin du XXe siècle sous l’égide de la société d’histoire et d’antiquité d’Odessa (fondée en 1839). La première étude date de 1876 et les recherches s’effectuent à partir de 1877 sous la direction du commandant du génie de Simféropol, le général Karl von Hemmelmann.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :