Chenoui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chenoua.
Chenoui
Parlée en Algérie
Région Dahra
Nombre de locuteurs entre 80000[1] et 150000[2] (incluant les variantes des Beni-Menacer et Beni Haoua)
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 cnu
IETF cnu
Échantillon
Idj uγerda yexuan i h'amγart aγi. H'tazzel awr-as h'etqas as h'ajlalt-nnes. H'ennas : "Arra ay-d aγi ak arreγ h'ajlalt-nnek". Iruh uγerda i h'γat innas : "Siγ ay-d aγi

id awiγ i h'amγart mizg h'amγart ad'arr h'ajlalt-inu. H'enn

as h'γat : "Siγ ay-d wafal n nak'elt.

Le chenoui ou chenoua est un dialecte berbère parlé essentiellement dans le Dahra, allant de Fouka à Ténès.

Il a été baptisé ainsi en référence au mont Chenoua culmilant à Tipaza.

Aire géographique[modifier | modifier le code]

La répartition géographique du chenoui s'étale sur trois wilayas : Tipaza, Chlef et une petite partie de la wilaya d'Aïn Defla.

Traditionnellement, on appelle chenoui, le parler berbère utilisé dans la région du Dahra en Algérie, notamment sa partie orientale. Une région ainsi allant de Tipaza (70 km à l'ouest d'Alger) jusqu'à Ténès au centre.

Il inclut donc le parler du Chenoua de Tipaza, mais aussi celui des Beni Menacer près de Cherchell, du Gouraya et de Beni Haoua près de Tenès.

Autrefois, le berbère était parlé dans toute la Dahra, notamment plus à l'ouest jusque dans les territoires de Zerrifa et Achaacha de la wilaya de Mostaganem et s'étendait ainsi de même de l'autre côté de la rivière du Chéliff, dans l'Ouarsenis, son recul notoire est principalement dû à la conquête française et les changements sociaux qui l'accompagnèrent.

Le chenoui, la variante principale du Dahra, connaît un regain d'intérêt apparaissant au journal télévisé et à la radio comme seconde langue à radio Chlef et de Tipaza. Mais il reste l'un des moins connus des dialectes berbères algériens. Le chenoui est resté très pur du fait de la topographie de la Dahra et contient beaucoup d'archaïsmes par exemple : akhidhar pour cheval, nnzer pour nez, ... etc.

Classification linguistique[modifier | modifier le code]

C'est une langue berbère très proche du chaoui et du rifain, les trois langues étant d'origine zénète.

Lexique Chenoui[modifier | modifier le code]

Français Chenoui - Alphabet latin Alphabet français
Donne moi siɣay-d sighay-d
J'ai soif fudeɣ foudegh
Poisson aciɣer achigher
Je suis malade ɛadmiɣ aâdmigh
Il est arrivé yewed yewed
Ils sont venus ussin-dd oussin-dd
L'eau est bonne aman d azɛim amane d azîim
Beaucoup axlel akhlel
Moi nečč netch
Apporte-moi awid awid
Je regarde les étoiles tqableɣ itran tqablegh itrane
Il fait chaud Izeɣel lhal Izeghel elhal

Particularités du Chenoui[modifier | modifier le code]

Les îlot berbérophones en Algérie occidentale.

Le Chenoui (ha'chenwit) possède une particularité différente des autres langues berbères, il s'agit du « t » muet en début de mot (féminin) Exemple: Tamurt (en Kabyle) devient Amurt en Chenoui. Cette particularité est aussi présente chez les Chaouis. Il y a aussi le son « j », qui devient « y ». Exemple : Arjaz/ Argaz (homme), qui devient en berbère du Chenwa « aryaz » (particularité qu'on retrouve dans une partie du parler berbère des Aurès et du Rif).

Contrairement aux idées reçues[évasif], le Chenoui ne varie que très peu des autres dialectes berbères de la région du sahel algérois comme ceux de Gouraya de Tenes ou de Menaceur les différences sont faibles et les berbères issus de la région de la Dahra arrivent facilement à se comprendre.

Contes Chenouis (H'iqsisin)[modifier | modifier le code]

Autrefois, et même aujourd'hui les vieilles femmes chenouis racontaient des histoires qu'elles inventaient pour occuper les enfants ou les raconter à leur chevet. Voici un extrait du conte : « Le rat et la vieille femme » « Aɣarda d h'amɣart »

  • En chenoui : Idj uγerda yexuan i h'amγart aγi. H'tazzel akides h'etkas as h'ajlalt-nnes. H'ennas : "Arra ay aγi ak arreγ h'ajlalt-nnek". Irouh uγerda i h'γat innas : "Siγ ay-d aγi id awiγ i h'amγart mizg h'amγart ad'arr h'ajlalt-inu.
  • En français : Un rat vola à une vieille femme du lait. Elle courut après lui, puis lui coupa la queue. Elle lui dit : « Rend moi le lait et je te rendrai ta queue ». Le rat partit voir la chèvre et lui dit : « Donne moi du lait que j'apporterai à la vieille femme pour qu'elle me rende ma queue ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. soit 30000 pour le chenoui [1] et 50000 pour le gouraya [2] selon l'Atlas UNESCO des langues en danger dans le monde
  2. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue[réf. à confirmer]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]