Chen Jingrun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom chinois, le patronyme, Chen, précède le prénom.
Chen Jing-run.JPG
Statue de Chen Jingrun à l'université de Xiamen
Statue de Chen à Fuzhou

Chen Jingrun, , est un mathématicien chinois qui a contribué de manière significative à l'enrichissement de la théorie des nombres. Chen est considéré comme un pionnier et une figure majeure des mathématiques au XXe siècle, et l'un des mathématiciens chinois les plus importants de l'histoire.

Histoire personnelle[modifier | modifier le code]

Chen Jingrun est le troisième fils d'une famille nombreuse de Fuzhou, Fujian, Chine. Son père était un employé de la poste. Chen Jingrun sort diplômé en mathématiques de l'université de Xiamen en 1953. Son mentor à l'Académie chinoise des sciences était Hua Luogeng.

Recherches[modifier | modifier le code]

Ses travaux sur la conjecture des nombres premiers jumeaux, le problème de Waring, la conjecture de Goldbach et la conjecture de Legendre ont fait progresser la théorie analytique des nombres. En 1966, il a prouvé ce qui est désormais appelé le théorème de Chen : tout entier suffisamment grand est la somme d'un nombre premier et d'un nombre semi-premier (c'est-à-dire un entier qui est le produit d'au plus deux nombres premiers).

Par exemple : 100 = 23 + 7 × 11.

Éléments commémoratifs[modifier | modifier le code]

L'astéroïde 7681 Chenjingrun (en) lui doit son nom.

En 1999, la République populaire de Chine a émis un timbre postal[1] de 80 centimes, intitulé Le meilleur résultat de la conjecture de Goldbach, avec l'effigie de Chen et une inégalité :

P_x(1, 2) \ge \frac{0.67xC_x}{(\log x)^2}.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • J.-R. Chen, On the representation of a large even integer as the sum of a prime and a product of at most two primes, Sci. Sinica 16 (1973), 157–176.
  • Chen, J.R, "On the representation of a large even integer as the sum of a prime and the product of at most two primes". (en chinois) J. Kexue Tongbao 17 (1966), 385–386.

Note et références[modifier | modifier le code]

  1. Ce timbre

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Nombre premier de Chen

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Jingrun Chen sur le site du Mathematics Genealogy Project