Chemin de fer transiranien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pour l'opérateur national, voir Transport ferroviaire en Iran
Pont aérien aux environs de Khoy, au nord du tracé du chemin de fer transiranien

Le chemin de fer transiranien est un projet majeur de construction ferroviaire commencé en 1927 et terminé en 1939, sous la direction du monarque persan (iranien) Reza Shah. Le but était de construire un réseau ferroviaire joignant la capitale Téhéran au golfe Persique et à la mer Caspienne. Le chemin de fer transiranien a été entièrement construit à l'aide de capitaux iraniens. Il mesure 1394 km de long et traverse 4 700 ponts et 224 tunnels[1].

La première ligne passe le long de hautes chaînes de montagnes, et des entreprises de construction internationales ont été très impliquées dans la construction. Des gradients allant de 1 à 36 sont nécessaires, en plus des techniques d'ascension de colline comme la spirale.

Durant la Seconde Guerre mondiale, cette ligne devient un axe stratégique pour ravitailler l'URSS en guerre (Lend-Lease). Une opération conjointe des britanniques et des soviétiques, visant à protéger cette ligne des visées des forces de l'Axe, aboutit à l'Invasion anglo-soviétique de l'Iran entre le 25 août et le 17 septembre 1941.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Pierre Digard, Bernard Hourcade et Yann Richard, L’Iran au XXe siècle : Entre nationalisme, islam et mondialisation, Paris, Fayard,‎ 2007, 499 p. [détail des éditions] (ISBN 978-2-213-63210-0), p73

Voir aussi[modifier | modifier le code]