Chemin de fer électrique mannois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

54° 09′ 25″ N 4° 27′ 50″ O / 54.157, -4.464

La motrice No.20 arrive à la station de Baldrine.

Le chemin de fer électrique du Manx est un tramway interurbain reliant les villes de Douglas, Laxey et Ramsey sur l’île de Man. Il est relié à Douglas au terminus sud (Derby Castle) du tramway hippomobile de la baie de Douglas et au chemin de fer du Snaefell à Laxey station. Le tramway emprunte un itinéraire d'intérêt touristique ce qui explique son succès auprès des vacanciers.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un train à quai à Laxey station

La première section de la ligne, de Douglas à Groudle Glen, ouvrit en 1893, puis la ligne rejoignit Laxey en 1894 et Ramsey en 1899. La première section de la ligne fut construite par la compagnie Douglas Bay Estates Ltd. et en 1894 le tramway fut acquis par la société Douglas & Laxey Electric Tramway Co. Ltd. qui changea son nom en Isle of Man Tramways & Electric Power Co. Ltd. (IoMT&EP) la même année.

L'entreprise se retrouva en liquidation en 1900 après une catastrophe bancaire. Le chemin de fer électrique fut alors cédé à la jeune compagnie Manx Electric Railway Co. Ltd. qui la remit en service en 1902. Mais au début des années 1950, la compagnie connut de nouvelles difficultés financières et en 1957 le chemin de fer électrique fut définitivement repris en main par le gouvernement de l'île de Man.

La ligne[modifier | modifier le code]

La ligne possède un écartement de 914 millimètres et une longueur de 27,4 kilomètres. Elle est très à l'écart du trafic routier, empruntant des couloirs réservés où traversant des propriétés privées. Elle fonctionne avec une caténaire à 500 volts en courant continu.

La ligne est en service tout au long de l'année mais en hiver le service est moins fréquent qu'en été.

Le matériel roulant[modifier | modifier le code]

À l'origine le service fut assuré par environ une vingtaine de tram cars et le même nombre de wagons presque tous antérieurs à 1910, les plus anciens remontant à 1893. Deux des trois voitures qui participèrent à l'ouverture de la ligne en 1893 sont encore en service et constituent donc les plus anciens tramcars électrifiés du monde. La conception des tramcars du Manx date d'une époque où il n'existait aucun consensus sur la fabrication de ces engins, ce qui explique leur originalité. La plupart des dessertes sont effectuées par une motrice et un seul wagon.

Tramways mis en service au cours de l'année 2006 :

  • motrices : 1, 2, 5, 6, 9, 19, 20, 21, 22, 26, 32 et 33
  • wagons : 37, 40, 41, 42, 43, 44, 46, 47, 48, 49, 51, 56, 57, 59, 61 et 62.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Le chemin de fer électrique de Man est la propriété et la responsabilité du ministère des transports de l'île de Man.

Principales stations de tramway[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Goodwyn, A.M. (1976) Is This Any Way To Run A Railway ? - The Story of the Manx Electric Railway Since 1956. (Est-ce une façon de gérer un chemin de fer ? Histoire du chemin de fer électrique mannois depuis 1956), Manx Electric Railway Society http://www.mers.org.im/isthisanyway.htm (24 November 2006)
  • (en) Goodwyn, M., (1993) Manx Electric, 1re Édition, Platform 5 Publishing, ISBN 978-1-872524-52-8
  • (en) Hendry, R., (1993), Rails in the Isle of Man: A Colour Celebration (Le rail sur l'île de Man : fête des couleurs) , Midland Publishing Limited, ISBN 1-85780-009-5

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]