Chelonoidis abingdonii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chelonoidis abingdonii

Description de cette image, également commentée ci-après

Chelonoidis abingdonii

Classification selon TFTSG
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Chelonii
Ordre Testudines
Sous-ordre Cryptodira
Famille Testudinidae
Genre Chelonoidis

Nom binominal

Chelonoidis abingdonii
(Günther, 1877)

Synonymes

  • Testudo abingdonii Günther, 1877
  • Chelonoidis nigra abingdoni (Günther, 1877)
  • Geochelone nigra abingdoni (Günther, 1877)

Statut de conservation UICN

( EW )
EW  : Éteint à l'état sauvage

Chelonoidis abingdonii est une espèce de tortue de la famille des Testudinidae[1] endémique de l'île Pinta, dans les îles Galápagos. Le 24 juin 2012, son unique représentant connu à cette date, un mâle surnommé Solitario George, meurt sans laisser de descendance. En novembre 2012, la direction du parc des Galapagos affirme avoir retrouvé plusieurs spécimens vivants en liberté sur les flancs d'un volcan de l'île Isabela[2].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce était endémique de l'île Pinta aux Galápagos[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le seul représentant connu jusqu'en 2012, nommé Georges le solitaire (Solitario George), est découvert en 1972 alors que l'espèce est considérée comme éteinte[3]. Ce mâle meurt le 24 juin 2012[4] à plus de 100 ans bien que l'espérance de vie des individus de l'espèce atteignît 200 ans. Il ne laisse aucune descendance malgré l'introduction dans son enclos de deux femelles génétiquement proches originaires de l'île Española, une autre île des Galápagos.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Elle fait partie du complexe d'espèces des tortues géantes des Galápagos. Elle est parfois considérée comme une sous-espèce de Chelonoidis nigra.

Protection[modifier | modifier le code]

L'Union internationale pour la conservation de la nature reconnaît le taxon comme étant la sous-espèce Chelonoidis nigra abingdoni et comme étant un taxon éteint à l'état sauvage. Au premier juillet 2012, l'UICN n'a pas encore déclaré le taxon définitivement éteint. En novembre 2012, la direction du parc national des Galápagos affirme que plusieurs spécimens ont été identifiés sur les flancs d'un volcan de l'île Isabela[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en référence au lieu de sa découverte, l'île Pinta, aussi nommée île Abingdon[5].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Günther, 1877 : The Gigantic Land-Tortoises (Living and Extinct) in the Collection of the British Museum. London, Taylor and Francis, p. 1-96 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b TFTSG, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b Une espèce de tortue géante réputée éteinte refait surface en Equateur - Le Monde.fr avec AFP | 22.11.2012
  3. Communiqué Le Monde/AFP Cent ans de solitude – Une tortue s’éteint avec son espèce, 25 juin 2012
  4. « Aux Galapagos, Georges est mort... et son espèce avec lui », sur LeMonde.fr,‎ 26 juin 2012
  5. Beolens, Watkins & Grayson, 2009 : The Eponym Dictionary of Reptiles. Johns Hopkins University Press, p. 1-296