Cheffreville-Tonnencourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cheffreville-Tonnencourt
Manoir de Cheffreville
Manoir de Cheffreville
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Livarot
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Livarot
Maire
Mandat
Michel Coru
2014-2020
Code postal 14140
Code commune 14155
Démographie
Gentilé Cheffrevillais
Population
municipale
277 hab. (2011)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 57″ N 0° 14′ 36″ E / 49.0325, 0.243333333333 ()49° 01′ 57″ Nord 0° 14′ 36″ Est / 49.0325, 0.243333333333 ()  
Altitude 100 m (min. : 78 m) (max. : 186 m)
Superficie 7,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Cheffreville-Tonnencourt

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Cheffreville-Tonnencourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cheffreville-Tonnencourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cheffreville-Tonnencourt

Cheffreville-Tonnencourt est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 277 habitants[Note 1] (les Cheffrevillais[1]).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Cheffreville-Tonnencourt[2]
Le Mesnil-Germain Fervaques Fervaques
Sainte-Marguerite-des-Loges Cheffreville-Tonnencourt[2] Fervaques
Sainte-Marguerite-des-Loges Notre-Dame-de-Courson Notre-Dame-de-Courson

Toponymie[modifier | modifier le code]

Cheffreville est attesté sous les formes Seicfrede villa en 1024, Sigefredivilla en 1135[3]. Il s'agit d'un composé médiéval en -ville qui signifie « la ferme de Sigfrid », nom d'homme germanique continental, également utilisé en vieux norrois Sigfridr[4], avec chuintement tardif sur le [s].

Toutefois, la proximité des deux lieux Chiffretot (Sifretot 1225) / Chiffreville (Orne, Sigefridisvilla 1035)[5], formés avec le même nom de personne et associés à l'appellatif norrois topt > -tot et d'autre part, de Chiffrevast dans le nord Cotentin dans la zone de diffusion de la toponymie norroise font préférer la seconde hypothèse.

Cet anthroponyme se perpétue dans le patronyme Seffray, attesté dans le Calvados et uniquement en Normandie autrefois.

Tonnencourt (anciennement Tonnancourt, Tonnencourt) est une formation médiévale en -court (bas latin cōrtem, gallo-roman CORTE, ancien français cort > français cour) qui signifie « la ferme de Tunno », nom de personne germanique que l'on rencontre dans Tonneins (Tonninge 1253). Il s'agit d'un des rares toponymes en -court à l'ouest de la Normandie, témoin d'une occupation franque, c'est-à-dire d'implantations franques, sporadiques. En revanche, l'explication par le nom de personne norrois Tunni, forme courte de Þórniútr[6] n'est pas pertinente, car l'appellatif court n'était plus en usage lors de l'installation des Scandinaves[7].

Auparavant, les communes de Cheffreville et de Tonnencourt étaient séparées, la fusion a eu lieu par décret du 18 juillet 1882 sous le nom de Cheffreville-Tonnencourt.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs après 1945
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1971 Hubert Coru   Agriculteur
1971 1982 Justin Delaville   Agriculteur
1982 1983 Michel Coru   Entrepreneur agricole
1983 1989 Hubert Lafont de La Geneste   Avocat
1989 Juin 1995 Marie-José Mahias    
Juin 1995 En cours Michel Coru SE Entrepreneur agricole
Les données manquantes sont à compléter.



Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 277 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
355 359 465 382 370 346 305 290 281
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
288 286 268 235 225 296 256 253 268
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
248 245 227 218 220 203 189 186 212
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
227 173 140 142 179 172 220 277 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Croix médiévale du cimetière en fer forgé du XIVe siècle, inscrite aux Monuments historiques depuis le 27 octobre 1971 (propriété de la commune).
  • Manoir de Tonnencourt du XVIe siècle, inscrit aux monuments historiques depuis le 7 février 1975 (propriété privée).
  • L'église de l'Assomption-de-Notre-Dame (ou de l'Assomption-de-la-Vierge[10]) de Cheffreville du XVIe siècle abrite un retable XVIIe siècle orné d'une Assomption et d'une statue de Vierge à l'Enfant et divers objets et mobiliers inscrits au titre des monuments historiques par arrêté préfectoral du 22 janvier 2008[11] (certains objets venant de l'église de Tonnencourt).
  • Manoir de Cheffreville du XVIe siècle (propriété privée).
  • Mairie du XIXe siècle.
  • Une partie du parc du château de Fervaques est sur le territoire communal.


Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Communauté de communes du pays de Livarot : Cheffreville-Tonnencourt » (consulté le 19 février 2010)
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, volume II, Librairie Droz, p. 931.
  4. Noms nordiques : Sigfridr
  5. Ernest Nègre, op. cit..
  6. Site de Nordic Names : étymologie de Tunni (anglais) [1].
  7. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard,‎ 1979, 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, lien OCLC?).
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  10. Le patrimoine des communes du Calvados, vol. 2, Paris, Flohic Éditions,‎ mars 2001 (ISBN 2-84234-111-2), p. 1097
  11. [PDF] « Recueil des actes administratifs du Calvados n°3/2008 (page 81) » (consulté le 23 mars 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :