Cheeta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homophones, voir Chita et Tchita.
Jitts

Inextricablement associé à Tarzan dans l'esprit du public, le personnage du chimpanzé Cheeta n'est cependant jamais apparu dans aucun des romans originaux de Tarzan d'Edgar Rice Burroughs, et seuls les derniers livres montrent Tarzan avec un compagnon singe appelé N'kima. Ce sont les adaptations filmées qui ont introduit le personnage de Cheeta. Plusieurs singes, tous aujourd'hui décédés, ont été utilisés pour l'interpréter.

Liste des singes ayant interprété Cheeta[modifier | modifier le code]

Parmi les interprètes, réels ou prétendus, de Cheeta au cinéma on retrouve :

  • Jiggs (voir infra)
  • David Holt, acteur américain qui réalisa le doublure dans Tarzan l'intrépide (1933)[1] (non crédité au générique)
  • Jiggs Jr (également appelé Jiggs II), chimpanzé mâle né en 1935 dressé par Tony et Jacqueline Gentry[2], supposé être apparu dans de nombreuses adaptations de Tarzan et d'autres films[3].

Jitts, le prétendu Cheeta de Tarzan[modifier | modifier le code]

Ces dernières années[Quand ?] un chimpanzé mâle (prétendument né quelques mois avant le 9 avril 1932 - mort le 24 décembre 2011) dont le vrai nom est "Jitts" a été présenté comme étant apparu dans de nombreux anciens films et émissions de télévision, et notamment dans des films de Hollywood des années 1930 et 1940 mettant en scène le personnage de Tarzan. Ce singe a même été considéré comme le plus vieux singe qui ait jamais existé avec un âge attribué de 77 ans en 2009. Le journaliste R.D. Rosen, dans un article du Washington Post, a établi le véritable âge de cet animal né vers 1960, et qui n'aurait en fait jamais joué dans aucun film[4].

Ainsi, la première apparition de cet animal, qui aurait eu lieu dans le deuxième film Tarzan avec Johnny Weissmuller et Maureen O'Sullivan, Tarzan et sa compagne et son identification comme le Cheeta qui est aussi apparu dans L'Extravagant docteur Dolittle (1967) avec Rex Harrison, ne seraient donc que des supercheries.

Cheeta, alias Jitts, qui aurait atteint le record du chimpanzé le plus âgé connu, 79 ans en 2011, n'aurait donc en réalité qu'un peu plus de cinquante ans, ce qui représente malgré tout un âge fort avancé pour un chimpanzé. Il est mort le 24 décembre 2011 au Suncoast Primate Sanctuary, Palm Harbor, Floride, suite à des problèmes rénaux[5],[6].

Dan Westfall, le soigneur de Jitts, a créé à Palm-Springs (Californie) la fondation C.H.E.E.T.A, le sigle de "Creative Habitats and Enrichment for Endangered and Threatened Apes"[7], qui se consacre aux singes à la retraite qui ont fait carrière dans le spectacle. C.H.E.E.T.A. héberge Cheeta-Jitts, Jeeter (son petit-fils), Maxine et Sandy qui ont travaillé à Las Vegas, et les orang-outans Daphne et Squeakers.

Jitts regarde la télévision et fait des peintures qui sont vendues pour des actions de charité à l'intention des primates. Il regarde souvent des vieux films avec son petit-fils, Jiggs.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « David Holt, 76, Once Seen As a Rival to Shirley Temple », New York Times,‎ 22 novembre 2003, B7
  2. « Fingerprint Chimpanzee », Los Angeles Times,‎ 30 mai 1937, B7
  3. Dean, Paul, « A Chimp Off the Old Black in Many a Tarzan Movie », Los Angeles Times,‎ 25 mars 1985, OC-C1 :

    « Stated to have gone to the Baltimore Zoo when Gentry went into the service in World War II, his ultimate fate is unknown »

  4. Lie of the Jungle: The Truth About Cheeta the Chimpanzee sur washingtonpost.com
  5. (en) Cheetah The Chimp, Suncoast Primate Sanctuary
  6. Cheetah est morte à l'âge de 80 ans, Lalibre.be, 28/12/2011
  7. CHEETA Primate Sanctualry