Chaussée Johor-Singapour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chaussée Johor-Singapour
La chaussée Johor-Singapour vue de Woodlands Checkpoint à Singapour, en face se trouve Johor Bahru, la capitale de l'État de Johor en Malaisie. À droite de la chaussée en blanc : les canalisations d'eau douce.
La chaussée Johor-Singapour vue de Woodlands Checkpoint à Singapour, en face se trouve Johor Bahru, la capitale de l'État de Johor en Malaisie. À droite de la chaussée en blanc : les canalisations d'eau douce.
Géographie
Pays Singapour
Localité Singapour
Coordonnées géographiques 1° 27′ 10″ N 103° 46′ 09″ E / 1.452772, 103.7691531° 27′ 10″ N 103° 46′ 09″ E / 1.452772, 103.769153  
Fonction
Franchit Détroit de Johor
Fonction Voie routière et ferroviaire
Caractéristiques techniques
Type Chaussée
Longueur 1 038 m
Largeur 2 x 11,6 m
Construction
Inauguration 1923
Architecte(s) Coode, Fitzmaurice, Wilson & Mitchell
Maître(s) d'œuvre Topham, Jones & Railton Co.

Géolocalisation sur la carte : Asie

(Voir situation sur carte : Asie)
Chaussée Johor-Singapour

Géolocalisation sur la carte : Singapour

(Voir situation sur carte : Singapour)
Chaussée Johor-Singapour

La chaussée Johor-Singapour, en anglais Johor-Singapore Causeway, est une chaussée surélevée construite à travers le détroit de Johor et relie Pulau Ujong (Singapour) à la péninsule Malaise (Malaisie), constituant l’un des deux points de passage sur la frontière maritime entre les deux pays, le deuxième étant un pont routier situé à l'ouest, le Malaysia-Singapore Second Link..

Elle est empruntée par une voie rapide, une voie ferrée qui rejoint la gare de Tanjong Pagar et par des canalisations qui permettent d'alimenter Singapour en eau douce.

Cet ouvrage long de 1 038 mètres, dont la construction prit fin en 1923 après quatre ans de travaux, fut dessiné par la société d'ingénierie de Westminster Coode, Fitzmaurice, Wilson & Mitchell, puis construit par le cabinet Topham, Jones & Railton Co. de Londres. Il servit de lien ferroviaire avec le système ferroviaire de Johor, de manière à relier Johor Bahru à Singapour, alors quartier général des colonies britanniques en Asie du Sud-Est.

La chaussée a provoqué des problèmes environnementaux, notamment l'accumulation de vase dans le détroit de Johor. Ceci a mené à des différends frontaliers entre les deux pays : Singapour refusant de remplacer la chaussée par un pont sur une suggestion des Malaisiens en 2003 (celui-ci permettrait aux navires de contourner le port de Singapour et de réduire la congestion dans Johor Bahru), qui ont depuis proposé un « demi-pont croche », qui descendrait au milieu du détroit et rejoindrait la chaussée originale.