Chaumont-Gistoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chaumont.
Chaumont-Gistoux
L’église de Chaumont
L’église de Chaumont
Blason de Chaumont-Gistoux
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon
Arrondissement Nivelles
Bourgmestre Luc Decorte (Avenir et Renouveau Communal)
Majorité Avenir et Renouveau Communal - Ecolo
Sièges
Avenir et Renouveau Communal
Union Communale
Ecolo
21
9
9
3
Section Code postal
Chaumont-Gistoux
Bonlez
Corroy-le-Grand
Dion-Valmont
Longueville
1325
1325
1325
1325
1325
Code INS 25018
Zone téléphonique 010
Démographie
Gentilé Chaumontois(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
11 601 ()
49,06 %
50,94 %
241 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
24,55 %
62,75 %
12,69 %
Étrangers 5,25 % ()
Taux de chômage 8,70 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 16 788 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 40′ N 4° 43′ E / 50.67, 4.717 ()50° 40′ Nord 4° 43′ Est / 50.67, 4.717 ()  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
48,09 km2 (2005)
65,54 %
13,10 %
18,47 %
2,89 %
Localisation
Situation de la commune au sein de la province du Brabant wallon
Situation de la commune au sein de la province du Brabant wallon

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Chaumont-Gistoux

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Chaumont-Gistoux
Liens
Site officiel chaumont-gistoux.be

Chaumont-Gistoux [ʃomɔ̃ʒistu][1] (en wallon Tchåmont-Djistou) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province du Brabant wallon.

Au 31 décembre 2010, la population totale de cette commune est de 11 460 habitants. La superficie totale est de 48,36 km². Cette commune est arrosée par le Train, affluent de la Dyle.

Politique[modifier | modifier le code]

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Résultats électoraux en sièges[2],[3],[4]
Liste 1982 1988 1994 2000 2006
Union communale (MR-CDH-indép. en 2006)[5] - 14 13 - 9
Avenir et renouveau communal (indép., diss. MR, PS, CDF) - - - - 9
Ecolo 1 2 2 3 3
PRL-MCC - - - 9 -
Autrement (à majorité PS)[6] - - 4 5 -
Commun'Action (C.A., PSC/CDH)[5] - - - 4 -
Horizon 21 (H21, dissidents PRL)[7] - - - 0 -
Changer l'avenir (CA), Vivre ensemble (VE)[8] 1 (CA) 1 (VE) - - -
Horizon clair (HC)[9] - 0 - - -
AC 9 - - - -
Démocratie et Renouveau (DR)[10] 6 - - - -
UDRT 0 - - - -
Total 17 17 19 21 21

Liste des bourgmestres[modifier | modifier le code]

Mandat Bourgmestre Liste parti naissance-décès
2006-2012 Luc Decorte[11] ARC[12] MR depuis 2009[13] 1956 -
2000-2006 André Demoulin[14] Union communale (PSC-PRL-indép.) MR-PRL 1935 - 2008
1970-2000 André Docquier[15] Union communale (PSC-PRL-indép.;
avec le PS aussi en 1988-1994)
indépendant (proche du PSC) 1933 - 2003

Collège 2007-2012[modifier | modifier le code]

La collège issu des élections de 2006 est formé par une majorité composée de la liste locale pluraliste ARC (Avenir et renouveau communal, MR-dissidents associés aux socialistes de "Présence autrement" et aux CDF de "Vivre à Chaumont-Gistoux"[16]) et d'Ecolo. Lors des élections régionales de 2009, le bourgmestre Luc Decorte et l'échevin Philippe Mignon ont toutefois rejoint le MR provincial, ce alors que le MR local est, avec le CDH (liste commune Union communale en 2006), dans l'opposition au niveau communal[13].

Collège[17]
Bourgmestre Luc Decorte (ARC-MR), attributions légales, administration, personnel, état civil et population, travaux, affaires juridiques, :contentieux et cultes.
Échevins Philippe Mignon (ARC-MR), 1er échevin : environnement, cadre de vie (propreté, entretien et embellissement), ruralité (agriculture et développement rural), énergie et bâtiments publics.
Luc Mertens (Ecolo), 2e échevin : aménagement du territoire, urbanisme, mobilité, information et citoyenneté.
Anne-Marie Louette (Ecolo), 3e échevine : affaires sociales, emploi, santé, logement, culture et associations.
Pierre Landrain (ARC), 4e échevin : budget, finances, commerce, tourisme, PME et développement économique.
Présidente du CPAS Natacha Verstraeten (ARC-PS)[18]: plus enseignement, enfance, jeunesse, aînés, personnes handicapées et sports.

Villages de la commune[modifier | modifier le code]

Bonlez, Chaumont, Corroy-le-Grand, Dion-le-Mont, Dion-le-Val, Gistoux, Longueville et Vieusart.

Spécialités locales[modifier | modifier le code]

Chaumont-Gistoux est réputée pour ses tartes au sucre.

Sites archéologiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Culture de Michelsberg.

D'importants sites néolitiques datant de la culture de Michelsberg ont été découverts sur le territoire de la commune.

Personnalités nées à Chaumont-Gistoux[modifier | modifier le code]

Jean Demannez, bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode


Sources[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Peeters, Louvain-la-Neuve, 1994, p. 105.
  2. Résultats officiels de 1982 et 1988
  3. Résultats officiels 1994 et 2000
  4. Résultats officiels 2000 et 2006, incluant les votes de préférence pour 2006
  5. a et b Philippe Pierre, Liste commune MR-CDH-Indépendants, Le Soir, 16 septembre 2006
  6. "une liste pluraliste où figurent une majorité (douze) de candidats socialistes", in: Christian Sonon, Participation et transparence: gérer Chaumont «Autrement», Le Soir, 3 septembre 1994
  7. Christian Sonon, Chaumont-Gistoux: Hoslet à l'«Horizon 21» La liste des candidats, Le Soir, 14 septembre 2000
  8. unique élu en 1982 et en 1988: Constantin Thyrion, cf. Jean Vandendries, Dans l'antichambre des isoloirs communaux, Le Soir, 1er octobre 1988
  9. liste menée par Yvon Debot, ex-figure de proue de «Démocratie et Renouveau» en 1982, cf. Jean Vandendries, op. cit.
  10. dont Omer Bidoul, ancien bourgmestre socialiste de Dion-Valmont, cf. Jean Vandendries, op. cit.
  11. Christian Sonon, « Le bourgmestre n'est pas socialiste ! », Le Soir, 13 octobre 2006
  12. élu sur la liste UC, majoritairement PSC-PRL, en 1994, sur la liste Autrement, majoritairement PS, en 2000
  13. a et b L.L. et Odile Leheret, Chaumont-Gistoux: le coming out politique du bourgmestre, RTBF.be, 3 avril 2009
  14. Laurent Saublens, Chaumont pleure son ex-bourgmestre André Demoulin, Vers l'Avenir, 25 février 2010
  15. Geoffroy Herens, André Docquier honoré, La Dernière Heure, 14 mars 2005
  16. Revue de presse
  17. J-P V, Bredael restera dans l'ombre, La Dernière Heure, 27 octobre 2006
  18. Page de la section locale du PS

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]