Chaulieu (Manche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chaulieu
Le bourg de Saint-Martin, point culminant de la Manche
Le bourg de Saint-Martin, point culminant de la Manche
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Avranches
Canton Sourdeval
Intercommunalité Communauté de communes du Mortainais
Maire
Mandat
Michel Lelièvre
2014-2020
Code postal 50150
Code commune 50514
Démographie
Gentilé Chaulieusiens
Population
municipale
290 hab. (2011)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 44′ 10″ N 0° 51′ 38″ O / 48.7361111111, -0.860555555556 ()48° 44′ 10″ Nord 0° 51′ 38″ Ouest / 48.7361111111, -0.860555555556 ()  
Altitude Min. 243 m – Max. 366 m
Superficie 10,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Chaulieu

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Chaulieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chaulieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chaulieu

Chaulieu est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 290 habitants[Note 1] (les Chaulieusiens[1]).

Géographie[modifier | modifier le code]

Le point culminant de la Manche (365/366 m) est situé à proximité du bourg de l'ancienne commune de Saint-Martin-de-Chaulieu.

Inclus dans la Manche, la commune est à la croisée des trois départements bas-normands. Elle est aussi aux confins du Mortainais, du Bocage virois et du Bocage flérien. Le bourg de Saint-Martin est à 5,5 km à l'est de Sourdeval, à 12 km à l'ouest de Tinchebray, à 13 km au sud de Vire et à 16 km au nord-est de Mortain[2].

Le territoire est également partagé entre les bassins de trois fleuves : la Vire qui prend sa source en limite au nord, la Sée par l'un de ses premiers affluents à l'ouest et la Loire par un sous-affluent de 3e ordre, l'Égrenne qui prend également sa source en limite, mais à l'est.

Communes limitrophes de Chaulieu[3]
Saint-Germain-de-Tallevende-la-Lande-Vaumont (14) Saint-Germain-de-Tallevende-la-Lande-Vaumont (14), Maisoncelles-la-Jourdan (14) Maisoncelles-la-Jourdan (14),
Truttemer-le-Grand (14),
Truttemer-le-Petit (14)
Vengeons Chaulieu[3] Saint-Christophe-de-Chaulieu (61)
Sourdeval Sourdeval Sourdeval

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les deux paroisses réunies étaient dédiées à Martin de Tours (Saint-Martin) et à Jésus de Nazareth (Saint-Sauveur). L'origine du toponyme Chaulieu est incertaine. Si lieu semble bien issu du latin locus, « lieu », René Lepelley évoque deux possibilités pour chau : calvus, « chauve », ou calidus, « chaud »[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1972, Saint-Martin-de-Chaulieu (324 habitants en 1968) et Saint-Sauveur-de-Chaulieu (70 habitants) fusionnent. La commune ainsi créée prend le nom de Chaulieu[5],[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? 1989 Marcel Renault    
1989 mars 2001 Bernard Lelièvre SE  
mars 2001 en cours Michel Lelièvre[7] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et un adjoint[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 290 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
650 689 637 654 660 700 678 639 642
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
607 546 568 535 494 512 545 503 438
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
455 402 388 386 401 396 380 319 300
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
308 324 357 280 278 271 279 280 290
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Évolution démographique de Saint-Sauveur-de-Chaulieu
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846
210 203 212 217 233 248 245 230
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886
210 207 191 193 166 177 172 183
1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
180 174 183 164 145 109 107 107
1936 1946 1954 1962 1968 - - -
104 102 95 99 70 - - -
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Sources : EHESS[6])


Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de Saint-Martin.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

  • Fête Saint-Louis en août[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[11].
  1. Daniel Delattre, La Manche, les 602 communes, Granvilliers, Éditions Delattre,‎ octobre 2002 (ISBN 2-9159-07-09-9), p. 56
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  4. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet,‎ 1996 (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 93
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Saint-Sauveur-de-Chaulieu », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 18 juillet 2009)
  7. a et b Réélection 2014 : « Chaulieu (50150) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 30 avril 2014)
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  9. « Château », base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Ouest-france.fr - La 33 e fête Saint-Louis se prépare déjà - Chaulieu » (consulté le 17 novembre 2011)
  11. « Chaulieu sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :