Chauffage par induction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chauffage par un solénoïde.
Chauffage par induction d'une bouteille en métal : la variation d'un champ magnétique induit des courants dans le corps de l'objet, qui échauffent celui-ci par effet Joule.

Un chauffage par induction est une technique de chauffage reposant sur l'induction électromagnétique. Son avantage est de chauffer des matériaux sans contact avec la source d'énergie.

La chaleur inductive fonctionne grâce à la perte du courant de Foucault qui génère du courant alternatif à basse fréquence.

Le corps à chauffer baigne dans un champ électromagnétique. Ce champ électromagnétique se crée lorsqu´il y a rencontre entre un matériau conducteur (un métal par exemple) et un aimant capable de créer un champ magnétique. Cet aimant va exercer une force sur les électrons libres présents dans le matériau générant ainsi un courant électrique. L'énergie se dissipe alors à l´intérieur du corps sous forme de chaleur. L´exemple le plus concret repose sur le fonctionnement d´une plaque à induction.

Cette chaleur inductive est essentiellement utilisée pour réchauffer les matières plastiques et les métaux. Elle s´utilise également pour les techniques de trempe, de soudure, de fusion de métaux, pour le thermoscellage de récipients ou encore pour le tirage de cristaux. Contrairement au chauffage par induction, les fours à micro-ondes utilisent les pertes diélectriques lors de haute fréquence, et ne s´applique pas au métal puisqu´il pourrait y avoir création d´arcs électriques.

Le plasma inductif est une variante de haute-technologie du processus par induction. Elle est utilisée entre autres pour la fabrication de la fibre de verre. Grâce à cette technique, on peut atteindre jusqu’à 10 000 degrés dans la matière, et ce, sans faire fondre l’environnement de production.

Avantages du chauffage par induction[modifier | modifier le code]

La chaleur inductive permet :

  • de régler la chaleur à diffuser de manière précise. La chaleur se transmet beaucoup plus rapidement le long de l´objet qu´une chaleur par convection traditionnelle ;
  • de chauffer des parties inaccessibles, comme par exemple des morceaux de métal, encastrés dans du bois, du PVC, ou dans d´autres vacuum.
  • Il est possible en réglant la fréquence de chauffer une épaisseur plus ou moins importante de la pièce. En effet plus la fréquence du champ magnétique est élevée plus les courants de Foucault induits se forment dans une épaisseur fine à la surface de la pièce. Cette propriété permet de tremper superficiellement des pièces en acier, la masse de la pièce servant de refroidisseur (pas besoin d'eau). On obtient un durcissement superficiel de la pièce sans affecter la résilience du coeur de la pièce ce qui est très favorable dans de nombreuses applications.
  • une économie d´espace que les installations pour chaleur par convection dans la mesure où la chaleur est présente elle-même dans la matière, la radiation thermique est alors très petite ;
  • de meilleures conditions de travail sans saleté ni fumée par rapport aux installations traditionnelles de chauffage ;
  • d´avoir une rentabilité beaucoup plus importante, conditionnée par une moindre perte de chaleur et d´émission.

Inconvénients du chauffage par induction[modifier | modifier le code]

  • lors de mauvaises manipulations, d´autres objets peuvent être involontairement chauffés. Pour y remédier, on utilise le procédé d´émulsion ou le refroidissement par eau ;
  • des coûts d´acquisition élevés pour les fortes puissances ;
  • des champs électromagnétiques peuvent apparaître ce qui peut alors perturber l´environnement, lorsque les isolations sont mauvaises ou bien lorsqu´il y a une protection HF.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]