Chatan Yara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chatan Yara (1668 - 1756) (ou Yara Guwa, Uekata, Yomitan Yara) est considéré un des tout premier "maitre" de "Te" à Okinawa ("te" = main).

On pense qu'il fut l'un des maîtres de Peichin Takahara, qui fut lui-même un des maîtres de Kanga Sakugawa dit "Tode Sakugawa", "Sakugawa main chinoise".

Par la suite, il aurait lui-même enseigné à Sakugawa, en particulier le kata "Hakusturu" (Kata de la Grue Blanche).

Yara est né à Chatan, petit village d'Okinawa.

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon la plupart des sources, Les parents de Yara, l'auraient envoyé en Chine, quand il avait 12 ans, pour qu'il étudie le chinois et les arts martiaux Ce serait un maître chinois du nom de Wong Chung-Yoh qui lui aurait enseigné le maniement du , le bâton long, et des Saï, les poignards tridents.

Peu après son retour à Shuri, vers 1700, il secourut une femme agressée par un samouraï. Il a d'abord évité l'attaque au sabre du samouraï. Puis, il s'empara d'une rame sur une barque proche, à l'aide de laquelle il désarma et tua le samouraï.

Quelque temps plus tard, ce sauvetage étant parvenu aux oreilles des officiers locaux, ceux-ci l'on recruté pour qu'il enseigne son art martial à la communauté, pour que les gens puissent se défendre.