Chartreuse d'Aula Dei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chartreuse d'Aula Dei
Image illustrative de l'article Chartreuse d'Aula Dei
Le clocher de l'église de la chartreuse
Présentation
Nom local Cartuja Aula Dei
Culte Catholique
Type Abbaye
Rattachement Ordre des Chartreux (1563-2012)
Chemin Neuf (2012-actuellement)
Début de la construction 1563
Architecte Martin Miteça et Miguel Riglos
Style dominant gothique
Protection Classée BIC (1983)
Géographie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Aragon
Province province de Saragosse
Comarque Saragosse
Municipalité Saragosse
Coordonnées 41° 43′ 54″ N 0° 48′ 45″ O / 41.731575, -0.812419 ()41° 43′ 54″ Nord 0° 48′ 45″ Ouest / 41.731575, -0.812419 ()  

Géolocalisation sur la carte : Aragon

(Voir situation sur carte : Aragon)
Chartreuse d'Aula Dei

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Chartreuse d'Aula Dei

La chartreuse d'Aula Dei (en espagnol, Cartuja de Aula Dei) est un monastère chartreux situé dans le faubourg de Peñaflor, à une dizaine de kilomètres au nord de la ville de Saragosse (province de Saragosse, dans la communauté autonome d'Aragon). Construite en 1563, elle est protégée comme monument historique depuis le 16 février 1983.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle a été construite en 1563 à l'initiative de don Hernando de Aragón (es), archevêque de Saragosse et petit-fils d'Isabelle Ire de Castille et de Ferdinand II d'Aragon. Ses architectes furent Martin Miteça et Miguel Riglos.

À l'instar de nombreux autres monastères espagnols, suite au désamortissement de Mendizábal, la chartreuse fut fermée en 1836 et les moines en furent expulsés.

La chartreuse ne rouvrit qu'en 1902 avec l'arrivée de moines français, expulsés à leur tour des chartreuses de Valbonne (Gard) et de Vauclaire, sur la commune de Montpon-Ménestérol (Dordogne).

Architecture[modifier | modifier le code]

Martín de Miteza conçut ce monastère sur le modèle habituel des chartreuses : un grand couloir desservant des cellules individuelles disposant chacune d'un jardin. Le monastère est prévu pour accueillir trente-six moines, ce qui était une taille trois fois plus grande que les communautés chartreuses habituelles.

L'église abbatiale[modifier | modifier le code]

L'abbatiale de la chartreuse possède un style gothique tardif, caractéristique du XVIe siècle espagnol, alors que le retable du maître-autel, datant du XVIIIe siècle et attribué à Manuel Ramirez de Arellano, est de style baroque[1]. C'est la seule partie visitable du monastère, et ce, seulement depuis 1999.

Les fresques de Goya[modifier | modifier le code]

Détail de la Naissance de la Vierge, tirée de la série de peintures exécutées par Francisco de Goya dans la chartreuse d'Aula Dei en 1774.

La chartreuse est particulièrement connue pour les fresques qui ornent ses murs, peintes de 1772 à 1774 par Francisco de Goya et représentant la vie de Marie de Nazareth[2]. Dans l'œuvre de Goya, ces fresques sont peu représentatives de son style futur, étant des œuvres de jeunesse, très influencées par le style de Giambattista Tiepolo[3],[4] ; en revanche, ce sont les réalisations les plus vastes du peintre[5].

Sur onze fresques peintes initialement, seules sept subsistent aujourd'hui. L'abandon du monastère entre 1836 et 1902 est la principale cause de la disparition de quatre des onze fresques[5]. Elles sont accessibles à la visite seulement quelques heures par semaine.

Elles représentent respectivement :

Départ des chartreux en 2012[modifier | modifier le code]

En 2012, les chartreux, avec l'accord du ministère de la Culture espagnol et de l'archevêque de Saragosse, demandèrent à la Communauté du Chemin Neuf de prendre leur suite pour faire vivre le monastère. Notamment, le passage d'une communauté monastique à vocation de clôture à une communauté n'ayant pas cette vocation permit d'instaurer une visite hebdomadaire (et non mensuelle) des fresques de Goya[6],[7],[8].

Le Chemin Neuf profite également de la très grande taille de cette abbaye pour en faire une maison de formation à destination des couples et familles, très nombreuses à vouloir effectuer une formation théologique. Ainsi, à l'automne 2012, l'abbaye accueille 27 couples et une cinquantaine d'enfants[9].

Protection[modifier | modifier le code]

La chartreuse fait l’objet d’un classement en Espagne au titre de bien d'intérêt culturel depuis le 16 février 1983[10].


Vue de la Chartreuse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) (en) « Cartuja de Aula Dei », Ayuntamiento de Zaragoza,‎ ? (consulté le 30 janvier 2012)
  2. (en) « Monuments : Cartuja de Aula Dei », Municipalité de Saragosse,‎ ? (consulté en 28 février 2012)
  3. « Saragosse (en espagnol Zaragoza), paragraphe « L'art à Saragosse » », sur http://www.larousse.fr, Encyclopédie Larousse (consulté en 14 décembre 2012)
  4. J. B., « Goya (Francisco) », sur http://www.larousse.fr, Encyclopédie Larousse 1971-1976,‎ 1971 (consulté en 14 décembre 2012)
  5. a et b (en) Arturo Ansón, « Goyas in Aragón », sur http://goya.unizar.es/, Info Goya,‎ 2009 (consulté en 14 décembre 2012)
  6. a et b (es) (en) « La Cartuja de Aula Dei ampliará sus días de visita », es:Heraldo de Aragón,‎ 17 janvier 2012 (consulté le 30 janvier 2012)
  7. (es) (en) « La comunidad internacional Chemin Neuf establecerá en Aula Dei su primera fundación en España », Yahoo,‎ 07 décembre 2011 (consulté en 28 février 2012)
  8. (es) (en) « Nuevos inquilinos en la Cartuja de Aula Dei: El Chemin Neuf », Lavs Deo,‎ 05 janvier 2012 (consulté en 28 février 2012)
  9. Céline Hoyeau, « Le Chemin-Neuf, de Hautecombe à Saragosse », sur http://www.la-croix.com, La Croix,‎ 13 décembre 2012 (consulté en 13 décembre 2012)
  10. Base BIC du ministère espagnol de la Culture sous le nom Cartuja de Aula Dei et le n° de référence RI-51-0004806

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]