Charte internationale Espace et catastrophes majeures

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Charte internationale Espace et catastrophes majeures est un accord intervenu entre les agences spatiales participantes visant à fournir de l'information et des données obtenues de l'espace pour appuyer les efforts humanitaires lors de situations d’urgences causées par des catastrophes majeures.

La Charte est unique en son genre en ce sens qu'elle peut mobiliser des agences du monde entier et profiter de leur savoir-faire et de leurs données satellitaires (ou obtenues de l'espace) par l'entremise d'un seul point d'accès ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et ce, sans frais pour l'utilisateur.

Couronnée de succès depuis novembre 2000, la Charte a mis à profit des données spatiales pour aider à lutter contre les effets de catastrophes naturelles d'apparition soudaine comme des inondations, des ouragans, des tsunamis, des tremblements de terre, des glissements de terrain, des feux de forêt, des éruptions volcaniques et des embâcles de glace, ainsi que les effets des catastrophes technologiques, comme d'importants déversements d'hydrocarbures et des accidents industriels.

Historique[modifier | modifier le code]

À la suite de la conférence UNISPACE III qui a eu lieu à Vienne (Autriche) en juillet 1999, les agences spatiales européenne et française (ESA et CNES) ont lancé la Charte internationale « Espace et catastrophes majeures ». L'Agence spatiale canadienne a tôt fait de se joindre à elles, et ces trois membres fondateurs se sont chargés de mettre en place l'architecture opérationnelle de la Charte.

Aujourd'hui, à l'automne 2013, la Charte compte 15 agences et, depuis 2000, des données satellitaires ont été appliquées à l'évaluation de près de 400 événements. En moyenne, la Charte a couvert plus de 40 catastrophes par année (2007 à 2012). On peut obtenir plus de détails sur la Charte et accéder aux nombreux produits d'information spatiale que contient l'archive des activations en visitant le site Web de la Charte.

Membres de la charte[modifier | modifier le code]

Mode de fonctionnement[modifier | modifier le code]

La Charte a dressé la liste des capteurs orbitaux et des options offrant les données les plus utiles pour chaque type de catastrophe. Son mandat consiste à livrer rapidement et gratuitement des données satellitaires (images), mais les membres peuvent aussi remettre aux nations touchées des produits dérivés, comme des cartes de régions en situation de crise et d'évaluation des dégâts.

En plus d'acquérir de nouvelles données, les membres transmettent des images d'archives le plus rapidement possible aux autorités pour que ces dernières constatent l'étendue des ravages en comparant des images saisies par les satellites avant et après les catastrophes. De telles informations créent un précieux survol de zones difficiles d’accès, ce qui permet de cerner les endroits où les besoins sont les plus urgents, où l'infrastructure a été détruite, etc.

La Charte est déclenchée par ses utilisateurs autorisés, qui sont généralement des autorités nationales de gestion des catastrophes. Lors de chaque activation de la Charte, on désigne un gestionnaire de projet (GP) chargé de coordonner le transfert des renseignements aux demandeurs.

L'initiative « accès universel »[modifier | modifier le code]

Les membres de la Charte, qui sont conscients de la nécessité d'améliorer l’accès mondial à ses données, ont adopté le principe de l'accès universel. Cela signifie, en principe, que n'importe quelle autorité nationale de gestion des catastrophes peut soumettre des demandes à la Charte lors d'interventions en cas d’urgence. Il faut respecter la marche à suivre, mais le pays touché n’est pas tenu d'être un membre de la Charte. Un processus d'inscription et de formation est offert aux autorités nationales qui veulent devenir des utilisateurs autorisés de la Charte.

Références/Liens externes[modifier | modifier le code]

Ahmed Mahmood (2011) : Monitoring disasters with a constellation of satellites – type examples from the international charter ‘space and major disasters’, Geocarto International.

Figures[modifier | modifier le code]