Charte des Verts mondiaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Charte des Verts mondiaux est un document établi et signé par 800 délégués des partis Verts de 70 pays au cours d'une première rencontre à Canberra, Australie, en avril 2001.

Les partis et mouvements politiques signataires s'engagent à mettre en œuvre un certain nombre de principes interdépendants, et créent un partenariat mondial pour soutenir leur application.

Ces principes sont :

  1. protéger et de rétablir l'intégrité des écosystèmes de la terre, en mettant l'accent sur la biodiversité et les processus naturels qui maintiennent la vie ;
  2. reconnaître que tous les processus écologiques, sociaux et économiques sont interdépendants ;
  3. assurer l'équilibre entre les intérêts des individus et les intérêts communs ;
  4. harmoniser libertés et responsabilités ;
  5. favoriser la diversité dans l'unité ;
  6. réconcilier objectifs à court et long terme ;
  7. faire en sorte que les générations futures aient les mêmes droits que la générations actuelles aux bienfaits de la nature et de la culture.

Ils ont été résumés sous forme de six principes fondamentaux. La charte les décrit et propose dix champs d'action politique en dérivant.

Les 6 principes[modifier | modifier le code]

La sagesse écologique[modifier | modifier le code]

La justice sociale[modifier | modifier le code]

  • En soutenant la distribution équitable des ressources.
  • En garantissant la satisfaction des besoins fondamentaux, tels que eau, nourriture, toit.
  • En affirmant le droit au développement de tous.
  • En mettant en place une économie mondiale stable et juste.
  • En comblant le fossé existant entre le Nord et le Sud.
  • En éliminant la pauvreté et l'analphabétisme.
  • En garantissant l'égalité des droits indépendamment du sexe, de la race, de l'âge, de la religion, de la classe sociale, de l'origine ethnique ou nationale, de l'orientation sexuelle, du handicap, de la richesse et de la santé.

La démocratie participative[modifier | modifier le code]

La non-violence[modifier | modifier le code]

  • En promouvant une culture de paix et de coopération
  • En mettant en place une conception globale de la sécurité, ainsi qu'un système mondial de prévention, de gestion et de résolution des conflits.
  • En éliminant les causes de la guerre, telles que le racisme ou la pauvreté.
  • En favorisant un désarmement général, en particulier en matière d'armes nucléaires, biologiques et chimiques, des mines antipersonnel et des armes à l'uranium appauvri ;

Le développement durable[modifier | modifier le code]

  • En limitant la surconsommation.
  • En mettant l'accent sur la qualité de vie.
  • En permettant de satisfaire les besoins actuels sans compromettre ceux des générations futures.
  • En limitant la croissance démographique.
  • En favorisant le développement local.
  • En prenant en compte le prix environnemental d'un bien ou d'un service dans son prix global.
  • En favorisant le suivi des principes de développement durable par les industries.

Le respect de la diversité[modifier | modifier le code]

  • Pour le respect des minorités.
  • Pour le droit de tous à un environnement de vie favorisant la dignité, le bien-être et la santé.
  • Pour des relations harmonieuses.
  • Pour la reconnaissance du droit des peuples.
  • Pour l'égalité entre les hommes et les femmes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]