Charlie Bubbles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charlie Bubbles est un film britannique d'Albert Finney, sorti en 1967.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Histoire d'amour entre un homme marié supporter de football et sa secrétaire sur fond de problèmes de classes sociales. Le stade de football d'Old Trafford illustre cette différence sociale en prenant l'exemple des toutes nouvelles loges vitrées dont le luxe tranche nettement avec les tribunes populaires.

Si ce synopsis décrit factuellement ce qui se passe, il convient de souligner la dimension fantasque et irréelle de ce document exceptionnel. Le film est aussi remarquable dans son genre que Zabriskie Point. La juxtaposition de situations contradictoires en soi banales (la rencontre de deux familles dans un cafétaria d'autoroute) et de temps (la nuit, le lieu est désert), d'accessoires (la poupée qui prend des allures d'enfant pétrifiée suspendue entre deux parents) et de tarte à la crème (la scène du club so English où savamment les deux protagonistes s'insultent puis se tartinent de pâtes, de crème, le tout avec un phlègme si britannique, avant de partir ensemble comme si de rien n'était...) préfigure les Monty Python. Bref, du Cambridge Arts Theatre avant l'heure. Et ce ne sont que quelques détails. Le travail d'analyse est encore à faire, malgré deux articles particulièrement intéressants : celui de Renata Adler (NYT 1968) et de Neil Young (Neil Young's Film Lounge 2004).

Bref, un chef d'œuvre qui aurait pu (peut-être, qui sait) prévenir 68 s'il était sorti six mois plus tôt.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Charlie Bubbles
  • Réalisation : Albert Finney
  • Scénario : Shelagh Delaney
  • Directeur de la photographie : Peter Suschitzky
  • Production : Universal / Memorial Films
  • Durée : 91 minutes
  • Genre : Comédie dramatique
  • Date de sortie : Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : juillet 1967

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]