Charlie Brooker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charlie Brooker
Image illustrative de l'article Charlie Brooker
Charlie Brooker à la Royal Television Society en 2011.

Surnom Charlie
Nom de naissance Charlton Brooker
Naissance 3 mars 1971 (43 ans)
Reading, Berkshire en Angleterre
Nationalité Britannique
Profession Journaliste, scénariste, animateur, critique et comédien
Années d'activité Depuis 1998
Récompenses Prix du chroniqueur de l'année aux British Press Awards de 2009
Médias
Média principal Presse écrite
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Presse écrite The Guardian
Fonction Journaliste

Charlton « Charlie » Brooker (né le 3 mars 1971) est un journaliste, scénariste et animateur britannique. Son style d'humour acide et irrévérencieux est caractérisé par l'intervention d'éléments surréalistes et d'un pessimisme satirique prononcé. Il présente les émissions de télévision Screenwipe, Gameswipe et Newswipe, rédige des articles pour le journal The Guardian, et écrit chaque lundi un article pour le supplément G2 du même journal.

C'est également l'un des quatre entrepreneurs ayant fondé la compagnie de production Zeppotron, à vocation comique. Son drame d'horreur en cinq parties, Dead Set (Jeu mort) pour E4, lui a valu une nomination pour un BAFTA.

En outre, Brooker a gagné le prix du chroniqueur de l'année lors des British Press Awards de 2009 (Prix de presse britannique) pour l'un de ses articles[1], et est sacré meilleur espoir lors des British Comedy Awards de 2009 (Prix de comédie britannique).

Il est le coprésentateur de l'émission 10 O'Clock Live sur Canal 4. Charlie Brooker a aussi présenté la série documentaire How TV Ruined Your Life (Comment la télé a ruiné votre vie) sur BBC 2 et a créé la trilogie de drame satirique Black Mirror (il a respectivement écrit et coécrit les épisodes 1 et 2).

Il rédige en 2009, en compagnie d'autres personnalités, Le Guide de Noël pour athées, qui atteindra la première place des ventes du site Amazon lors de son lancement.

En 2011, il crée sa propre série, Black Mirror. C'est une série de type « anthologie » où il décrit les « effets secondaires » de notre dépendance à la technologie. La série a notamment remporté l'International Emmy Award de la meilleure mini-série en 2012.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « British Press Awards 2009: The full list of winners », Press Gazette,‎ 1er avril 2009 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]