Charles le Jeune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charles le Jeune (v. 772 - 4 décembre 811) était le deuxième fils de Charlemagne et le premier par sa troisième épouse, Hildegarde de Vintzgau. Lorsque Charlemagne divisa son empire entre ses fils en 781, son fils Charles fut désigné roi des Francs. Son frère aîné, Pépin le Bossu, fut déshérité, et ses frères cadets Carloman (sous le nom de Pépin) et Louis reçurent respectivement l'Italie et l'Aquitaine.

Charles fut principalement préoccupé par les Bretons, avec qui il avait une frontière commune, et qui se soulevèrent au moins en deux occasions, facilement maîtrisées. Il fut également envoyé à plusieurs reprises contre les Saxons. Toutefois, le père de Charles lui survécut, et le royaume franc alla donc à son frère cadet Louis le Pieux, Pépin étant également mort.

Vers 789, Charlemagne suggéra que Charles épouse une fille d'Offa de Mercie (peut-être Ælfflæd). Celui-ci refusa que le mariage ait lieu si Berthe, la fille de Charlemagne, n'était pas fiancée en même temps à son propre fils Ecgfrith. Offensé, Charlemagne rompit les négociations et ferma ses ports aux commerçants anglais. Par la suite, des relations normales furent rétablies entre la Mercie et l'empire carolingien, dont les ports furent rouverts. Quelques années plus tard, en 796, Charlemagne et Offa conclurent le premier traité commercial connu de l'histoire anglaise.

Charlemagne associa Charles au gouvernement de Francie et de Saxe en 790, et l'installa comme dirigeant du ducatus Cenomannicus (correspondant au futur comté du Maine), avec le titre de roi. Charles fut couronné roi des Francs à Rome le 25 décembre 800, le jour même où son père était couronné empereur.

Charles mourut victime d'une attaque le 4 décembre 811. Il ne laissait pas d'enfants.