Charles de Broglie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles de Broglie


Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Broglie.

Charles de Broglie, né le [1] au château familial de Broglie et mort le 20 septembre 1777, dans son château de Carlepont, dans l'Oise, est un homme d'Église français du XVIIIe siècle. Agent général du clergé de France de 1760 à 1765, puis évêque-comte de Noyon et Pair de France.

Le destin d'un cadet[modifier | modifier le code]

Il est le dernier fils de François-Marie de Broglie (1671-1745), maréchal de France et de Thérèse Gilette Locquet de Grandville, d’une famille de riches armateurs malouins. Son frère aîné est le maréchal duc Victor-François de Broglie (1718-1804), chevalier des ordres du Roi, Prince du Saint Empire Germanique en 1759 et commandant en chef des trois évêchés de Metz, Toul et de Verdun en 1771. Son dernier frère, est Charles-François de Broglie (1719-1781), marquis de Ruffec, ambassadeur du Roi en Pologne en 1752 puis responsable du ministère Secret[2].

Sa position de cadet l'incline à embrasser la carrière ecclésiastique. Il quitte rapidement le château familial pour suivre ses études au collège du Plessis-Sorbonne.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chapeau A. et Combaluzier F., Episcologue français des Temps Modernes 1592-1973, Paris, Letouzey et Ané, 1985, n°460
  2. Le ministère Secret ou « Secret du Roi » était l’organe de la diplomatie secrète de Louis XV. Une notice est consacrée au Comte de Broglie dans l’ouvrage de M. Antoine le gouvernement et l’administration sous Louis XV : dictionnaire biographique, Paris, édition du centre de la Recherche Scientifique, 1978.