Charles de Bourbon-Parme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Charles-Hugues de Bourbon-Parme.

Charles de Bourbon-Parme

Titres

Prétendant aux trônes
de Parme et de Plaisance

Depuis le 18 août 2010
(4 ans, 0 mois et 14 jours)

Nom revendiqué « Charles V »
Prédécesseur Charles-Hugues, « duc de Parme et de Plaisance »

Prétendant au trône d’Espagne

Depuis le 18 août 2010
(4 ans, 0 mois et 14 jours)

Nom revendiqué « Charles Xavier II »
Prédécesseur Charles-Hugues, « comte de Montemolín »
Biographie
Titulature « Duc de Parme et de Plaisance »
Dynastie Maison de Bourbon-Parme
Nom de naissance Carlos Xavier Bernardo Sixto Marie van Bourbon-Parma
Naissance 27 janvier 1970 (44 ans)
Nimègue (Pays-Bas)
Père Charles-Hugues de Bourbon-Parme
Mère Irène des Pays-Bas
Conjoint Annemarie Gualthérie van Weezel (nl)
Enfants Luisa de Bourbon de Parme
Cecilia de Bourbon de Parme
Religion Catholicisme romain
alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Prétendants carlistes au trône d’Espagne
Prétendants aux trônes de Parme et de Plaisance

Charles Xavier Bernard Sixte Marie de Bourbon-Parme (en espagnol, Carlos Javier de Borbón-Parma y Orange-Nassau[1] ; en italien, Carlo Saverio di Borbone-Parma), « duc de Parme et de Plaisance », né le 27 janvier 1970 à Nimègue, dans la province de Gueldre, aux Pays-Bas, est le chef actuel de la maison royale et ducale de Bourbon-Parme et un membre de la famille royale élargie des Pays-Bas[2],[3].

Aîné des enfants du prince Charles-Hugues de Bourbon-Parme et de la princesse Irène des Pays-Bas, Charles est connu aux Pays-Bas sous des titre et prédicat officiels en tant que Son Altesse Royale le prince Carlos de Bourbon de Parme[4],[N 1], mais le prince use, à l’instar de son père et dans le cadre de ses prétentions sur des trônes étrangers, de titres parfois non conférés par des autorités souveraines et légitimes[N 2].

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Charles a passé sa jeunesse dans plusieurs pays dont les Pays-Bas, l’Espagne, la France, le Royaume-Uni, et les États-Unis. En 1981, quand il avait onze ans, ses parents ont décidé de divorcer. Avec sa mère et ses frères et sœurs, il a ensuite déménagé au palais de SoestdijkBaarn), la résidence de longue date de la reine des Pays-Bas. Il a vécu au palais un certain nombre d’années avec ses grands-parents, la reine Juliana des Pays-Bas et le prince Bernhard des Pays-Bas.

Charles a étudié les sciences politiques à l’université Wesleyenne, dans le Connecticut et la démographie et la philosophie à l’université de Cambridge. Après avoir terminé ses études il a travaillé pour la société ABN AMRO à Amsterdam, où il a été impliqué dans les préparatifs de la mise en place de l’euro. Il a ensuite travaillé pendant un certain temps à Bruxelles comme consultant pour les conseillers en politiques publiques européennes (EPPA). Depuis 2007, il est engagé dans des projets en matière de durabilité dans le monde des affaires.

Représentant royal[modifier | modifier le code]

Charles est parfois présent lors de représentations concernant la famille royale des Pays-Bas. En 2003, il a participé, avec sa tante Beatrix, reine des Pays-Bas, à l’inauguration de la Prins Claus Leerstoel. Lors d’événements spéciaux de la famille royale, il est régulièrement présent. Par exemple, il a été l’un des organisateurs des célébrations du mariage du prince Constantijn et de la princesse Laurentien des Pays-Bas, née Brinkhorst.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Le prince a un fils illégitime, nommé Carlos Klynstra. L’enfant est né au cours de sa liaison avec Brigitte Klynstra, la belle-fille du comte Adolph van Rechteren Limpurg, seigneur d’Enghuizen. Bien qu’il ne nie pas que l’enfant soit le sien, il ne le reconnaît pas légalement.

Le 7 octobre 2009, il a été annoncé par le secrétaire privé de sa mère que Charles épousera Annemarie Cecilia Gualthérie van Weezel. Le mariage civil a eu lieu le 12 juin 2010 à Wijk bij Duurstede. Le mariage religieux devait avoir lieu à l’abbaye de la Cambre à Ixelles (Bruxelles) le 28 août, mais il fut reporté en raison de la maladie de son père. Le prince Charles-Hugues est mort peu après. Annemarie, née à La Haye, le 18 décembre 1977, est la fille de Hans Gualthérie van Weezel et Ank de Visser. Son père était membre de la Chambre des représentants des Pays-Bas pour l’Appel chrétien-démocrate, membre du Conseil européen à Strasbourg, et ambassadeur néerlandais au Luxembourg. Annemarie Gualthérie van Weezel a fait ses études secondaires à Strasbourg et a obtenu un diplôme à l’université d’Utrecht. Par la suite, elle a obtenu un diplôme post-universitaire de radio-télévision et de journalisme à l’université de Groningue. Elle travaille comme journaliste parlementaire à La Haye et à Bruxelles. Annemarie a été créée « comtesse de Molina » par le « duc de Parme », juste avant sa mort.

Famille[modifier | modifier le code]

Le mariage religieux de Charles et d’Annemarie eut lieu le 20 novembre 2010. Le couple a eu deux enfants[8],[9] :

Titres et honneurs[modifier | modifier le code]

Titulature[modifier | modifier le code]

Titres et honneurs
Charles, « duc de Parme »

alt=Description de l'image Coat of arms of the House of Bourbon-Parma.svg.
Prédicat Son Altesse Royale
Style oral Votre Altesse royale
Style alternatif Monsieur
  • 27 juillet 1970 — 2 septembre 1996 : Son Altesse Royale le prince Charles de Bourbon-Parme
  • 2 septembre 1996 — 28 septembre 2003 : Son Altesse Royale le « prince de Plaisance »
  • 28 septembre 2003 — 18 août 2010 : Son Altesse Royale le « prince de Plaisance », « duc de Madrid »
  • depuis le 18 août 2010 : Son Altesse Royale le « duc de Parme, de Plaisance et de Guastella »

Le 15 mai 1996, un arrêté royal de la reine Beatrix des Pays-Bas incorpore Charles et sa fratrie à la noblesse néerlandaise en leur octroyant le titre de prince et princesse de Bourbon de Parme (en néerlandais, prins et prinses de Bourbon de Parme), avec prédicat d’altesse royale[10],[11]. Mais, contrairement à ses cousins germains issus de la princesse Margriet et incorporés eux aussi à la noblesse des Pays-Bas, Charles n’appartient pas à la maison d’Orange-Nassau puisque sa mère Irène a renoncé à ses droits sur la Couronne des Pays-Bas en épousant Charles-Hugues, en 1964[12]. Néanmoins, en tant que petit-fils de la reine Juliana des Pays-Bas, il est considéré comme un membre de la famille royale néerlandaise élargie et participe à ce titre à quelques représentations protocolaires, comme lors de l’intronisation de son cousin Willem-Alexander, en 2013[13].

Le 2 septembre 1999, son père Charles-Hugues, chef de la maison, lui octroie le titre de prince de Plaisance[14], traditionnellement réservé au prince héritier de la monarchie parmesane et placentine ; Charles reçoit, de la même façon, le titre carliste de duc de Madrid, le 28 septembre 2003[15].

À la mort de son père Charles-Hugues, le 18 août 2010[16], Charles devient le duc titulaire de Parme et de Plaisance en tant que chef de la maison de Bourbon-Parme, sous le nom de « Charles V »[17]. Lors d’une déclaration publique donnée à Paris le 8 avril 2011, Charles assume formellement la succession carliste au trône d’Espagne ; ses partisans le considèrent comme le roi « Charles Xavier II »[7].

Honneurs[modifier | modifier le code]

En tant que chef de la maison de Bourbon-Parme, Charles est le grand maître de quatre ordres dynastiques :

Sacro Militare Ordine Costantiniano di San Giorgio.png Ordre sacré impérial angélique et constantinien de Saint-Georges (it)
IT Luc Order of Saint George of Military Merit BAR.svg Ordre militaire de Saint-Georges (it)
Ordre du mérite civil de Saint-Louis (it)
Ruban de l’ordre de la Légitimité proscrite.gif Ordre de la Légitimité proscrite (nl)

Le prince est également :

  • Drapeau de l’ordre de Malte Ordre de Malte : chevalier d’honneur et de dévotion de l’ordre de Malte

Ascendance et succession[modifier | modifier le code]

Descendant de l’infant Philippe d’Espagne, devenu le duc Philippe Ier de Parme et de Plaisance (1720-1765), Charles est l’aîné de la branche parmesane des Bourbons en vertu des règles de succession dynastique instaurées par son octoaïeul le roi Philippe V d’Espagne, en 1713.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Aux Pays-Bas, son identité complète est : Zijne Koninklijke Hoogheid Carlos Xavier Bernardo Sixto Marie prins de Bourbon de Parme[5],[4].
  2. En tant qu’héritier des Bourbon-Parme, certains le reconnaissent comme étant l’actuel duc de Parme et de Plaisance sous le nom de « Charles V » (en italien, Carlo V)[2], et, au sein du carlisme, il est l’un des candidats au trône espagnol, en tant « Charles Xavier II, roi des Espagnes »[6],[7]. Pour les autres titres que le prince peut porter ou avoir porté, se référer à la section « Titulature ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) José Carlos Clemente, Carlos Hugo de Borbón Parma : historia de una disidencia, Barcelona, Editorial Planeta, coll. « Planeta singular »,‎ 2001, 283 p. (ISBN 8-4080401-3-8), p. 33
  2. a et b (it) « LL.AA.RR. Il Duca e la Duchessa di Parma e Piacenza », sur Reale e Ducale Casa di Borbone Parma (consulté le 28 août 2013)
  3. (nl) « Koninklijke Familie », sur Het Koninklijk Huis (consulté le 28 août 2013)
  4. a et b (nl) « De titels van Carlos, Jaime, Margarita en Carolina van Bourbon-Parma », sur Monarchen (consulté le 28 août 2013)
  5. (nl) F. J. J. Tebbe, Mieke Aerts et al., Encyclopedie van het Koninklijk Huis, Utrecht, Winkler Prins,‎ 2005, 383 p. (ISBN 9-0274974-5-1), p. 56
  6. (es) « Mensaje al Pueblo carlista de S.M.C. Don Carlos Javier II de Borbón, Rey de la Españas », sur El carlismo contra la globalización,‎ 1er mai 2011 (consulté le 28 août 2013)
  7. a et b (es) « Nuevo pretendiente carlista a la corona de España », sur Europa Press,‎ 5 mai 2011 (consulté le 28 août 2013)
  8. (nl) « Prinses Luisa Irene gedoopt », sur NOS,‎ 29 septembre 2012 (consulté le 18 octobre 2013)
  9. (nl) « Dochter voor Carlos en Annemarie », sur NOS,‎ 18 octobre 2013 (consulté le 18 octobre 2013)
  10. Chantal de Badts de Cugnac et Guy Coutant de Saisseval, Le Petit Gotha, Paris, Éditions Le Petit Gotha, coll. « Petit Gotha »,‎ 2002 (1re éd. 1993), 989 p. (ISBN 2-9507974-3-1), p. 591
  11. (nl) « Veertiende lijst van personen of geslachten, wier titels en adeldom op de adelsregisters zijn ingeschreven en op welke toepasselijk zijn de bepalingen van het Koninklijk besluit van 26 januari 1822 », sur Hoge Raad van Adel (consulté le 31 août 2013)
  12. Chantal de Badts de Cugnac et Guy Coutant de Saisseval, Le Petit Gotha, Paris, Éditions Le Petit Gotha, coll. « Petit Gotha »,‎ 2002 (1re éd. 1993), 989 p. (ISBN 2-9507974-3-1), p. 731
  13. (nl) « Koninklijke Familie, Vorstelijke Missies en Bijzondere Missies bij troonswisseling », sur Het Koninklijk Huis,‎ 28 avril 2013 (consulté le 4 mai 2013)
  14. (en) Almanach de Gotha, vol. I : Europe and South America : reigning and formerly reigning families of Europe and South America and the mediatized families of the Holy Roman Empire, London, Almanach de Gotha,‎ 1998, 704 p. (ISBN 0-9532142-0-6), p. 55
  15. (it) « Palabras de S.A.R. el príncipe Don Carlos Hugo de Borbón Parma en el acto de imposición de cruces de la Orden de la Legitimitad Proscrita, celebrado el domingo día 28 de septiembre de 2003 en Arbonne (Francia), etc. », sur Maison de Bourbon-Parme (consulté le 5 octobre 2013)
  16. « Décès du prince de Bourbon-Parme », sur Le Figaro,‎ 18 août 2010 (consulté le 31 août 2013)
  17. (it) « La Dinastia », sur Reale e Ducale Casa di Borbone Parma (consulté le 31 août 2013)
  18. Chantal de Badts de Cugnac et Guy Coutant de Saisseval, Le Petit Gotha, Paris, Éditions Le Petit Gotha, coll. « Petit Gotha »,‎ 2002 (1re éd. 1993), 989 p. (ISBN 2-9507974-3-1), p. 570

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]