Charles d'Autriche (1545-1568)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles d'Autriche.
Charles d'Autriche et du Portugal

Charles d'Autriche (Don Carlos) (Valladolid, 8 juillet 1545Madrid, 24 juillet 1568), prince des Asturies, fils de Philippe II d'Espagne et de sa cousine paternelle et maternelle Marie Manuelle de Portugal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mariage[modifier | modifier le code]

Carlos est né à Valladolid et sa mère est morte un mois après sa naissance. Le jeune infant Carlos est de nature fragile et souffre de déformation. Comme jeune adulte, il commence à montrer des signes d'instabilité mentale. Beaucoup de ses afflictions physiques et psychologiques semblent découler de la consanguinité entre la maison de Habsbourg et les maisons royales d'Espagne et du Portugal. Charles a seulement quatre arrières-grands-parents au lieu du maximum de huit[1] et ses parents ont le même coefficient de consanguinité (1 / 8) que s'ils étaient demi-frères. Il a seulement six arrière-arrière-grands-parents, au lieu des 16 maximum[1], sa grand-mère maternelle et son grand-père paternel sont frère et sœur, son grand-père maternel et sa grand-mère paternelle sont aussi frère et sœur, et ses deux grand-mères étaient sœurs.

Les circonstances vont encore aigrir ce caractère violent et vindicatif. Il doit épouser Élisabeth de France, fille de Henri II; mais son père, alors veuf de Marie d'Angleterre et conscient de la personnalité perturbée de son fils, le supplante dans ce mariage (1559).

Plus tard, en 1565, on lui fait espérer la main de l'archiduchesse Anne, fille de l'empereur Maximilien II du Saint-Empire, sa cousine ; mais son père s'oppose encore à cette union et il épouse ladite Anne, sa propre nièce, en 1570.

Disparition[modifier | modifier le code]

En 1564, Philippe II fait venir en Espagne les archiducs Rodolphe et Ernest, ses neveux, afin de leur assurer la succession de ses États, au détriment de son fils qu'il pense incapable de gouverner. Irrité de cette conduite, don Carlos ose traiter, en 1567, avec les Pays-Bas révoltés contre son père, et promettre aux rebelles de se mettre à leur tête. Philippe semble croire que don Carlos a conspiré contre sa vie et le fait arrêter: il est condamné par l'inquisition ; quelques mois après, il meurt dans sa prison, selon les uns, de consomption, selon d'autres, empoisonné (1568).

Représentations dans une œuvre[modifier | modifier le code]

Son histoire a fourni le sujet de nombreuses œuvres :

Ascendance[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des Habsbourg à cette époque, Charles est le fruit d'une longue tradition de mariages consanguins. Nombre de ses ancêtres apparaissent donc plusieurs fois dans cet arbre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Geoffrey Parker, Philip II, Fourth Edition, Open Court, 2002, p. 87, (ISBN 9780812695199)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Geoffrey Parker, Philip II, Fourth Edition, Open Court, 2002, (ISBN 9780812695199)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Précédé par Charles d'Autriche (1545-1568) Suivi par
Philippe d'Autriche
Coat of Arms of the Prince of Asturias 1560-1578 (Azure Label Variant).svg
Prince des Asturies
Philippe d'Autriche