Charles d'Aspremont Lynden (1689-1772)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ferdinand Charles Gobert
comte d'Aspremont-Lynden
Image illustrative de l'article Charles d'Aspremont Lynden (1689-1772)

Naissance 1689
Décès 1772
Allégeance Drapeau des Provinces-Unies Provinces-Unies
Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Arme Cavalerie
Grade Feld-maréchal (en 1754)
Années de service 1708 –
Conflits Guerre de Succession d'Autriche
Faits d'armes Bataille de Velletri
Bataille de Plaisance
Distinctions Chevalier de l'Ordre de la Toison d'or
Famille Maison d'Aspremont Lynden

Ferdinand Charles Gobert, comte d'Aspremont-Lynden (né en 1689 et décédé en 1772), fut un militaire au service des Provinces-Unies, puis du Saint Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1689, au château de Froidcourt, dans le pays de Stavelot, il est le fils de Ferdinand Gobert d'Aspremont Lynden. Le comte Charles d'Aspremont Lynden servit les Provinces-Unies en tant que lieutenant aux dragons van der Duyn entre 1708 et 1714. Ayant fait la connaissance du prince Eugène, il entra au service de l’empereur Charles VI en 1722, avec le grade d'adjudant-général ad honores et fut nommé, par la suite, lieutenant-colonel, puis colonel et commandant des dragons de Savoie, poste qu'il occupa entre 1733 et 1737.

En 1733 et 1734, il combattit sur le Rhin et la Moselle. Devenu Generalfeldwachtmeister en 1737 et colonel-propriétaire du régiment de Savoie dragons, il servit contre les Turcs en 1737-1738. En 1741, il accéda au grade de Feldmarschalleutnant.

Il participa à la guerre de Succession d'Autriche. Commandant en chef des armées impériale et piémontaise en Italie en 1743, il se couvrit de gloire à Camposanto où il affronta les Franco-Espagnols commandés par le comte de Gages, à Velletri et à Plaisance, en 1746 et 1747.

En 1747, il devint General der Kavalerie, et en 1754, Feldmarschal. En 1760, il fut fait capitaine de la Hatschieren-Leibgarde et en 1763, capitaine de la Erste Adelige Arcieren-Leibgarde.

Il avait également été membre du Conseil aulique de guerre et chevalier de l'Ordre de la Toison d'or (en 1763).

Signe du statut qu'il avait acquis dans sa contrée d'accueil, Ferdinand-Charles eut 3 femmes successives, toutes provenant de puissantes familles de la noblesse Austro-Hongroise: Marie-Thérèse Princesse Esterházy-Gálántha, Marie-Jeanne Comtesse Nostitz-Rokinitz et Henriette Comtesse Batthyány.

Iconographie[modifier | modifier le code]

  • C. Drexler, Feld-maréchal comte Charles d'Aspremont Lynden, 1773, huile sur toile, 94 x 71,5 cm, signée et datée au revers (Vienne, Heeresgeschichtliches Museum, in. BI 11.384).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Notice de Georges Englebert, dans Luc Derloo (dir.), Charles-Alexandre de Lorraine. L'homme, le maréchal, le grand maître, Bruxelles, Générale de Banque, 1987, pp. 174-175.

Sur les autres projets Wikimedia :