Charles W. Morgan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

41° 21′ 43″ N 71° 57′ 58″ O / 41.3619, -71.9662 ()

Charles W. Morgan
Le Charles W. Morgan au Mystic Seaport
Le Charles W. Morgan au Mystic Seaport

Équipage 33 marins
Gréement trois-mâts barque
Débuts 1841
Longueur hors-tout 40,54 m
Longueur de coque 28 m
Maître-bau 9,70 m
Tirant d'eau 5,44 m
Voilure 1 200 m2 (22 voiles)
Déplacement 313 tonnes
Vitesse 10 nœuds (maxi)
Motorisation aucun
Chantier Jethro Zachariah & Hillman New Bedford, Massachusetts Drapeau des États-Unis États-Unis
Armateur Mystic Seaport
Port d’attache Mystic (Connecticut) Drapeau des États-Unis États-Unis

Le Charles W. Morgan est un trois-mâts barque construit en 1841 sur le chantier naval de Jethro Zachariah & Hillman de New Bedford dans l'État du Massachusetts. Il a été l'une des grandes acquisitions du Mystic Seaport en 1941. Il est le dernier de ce type encore visible et en très bon état. Il est répertorié en tant que National Historic Landmark[1] depuis 1966.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il a été commandé par le quaker et marchand d'huile de baleine Charles W. Morgan. Ce baleinier à voiles faisait partie d'une flotte de plus de 700 navires construits à la même époque.

Durant plus de 80 ans de service, le Charles W. Morgan a effectué 37 voyages allant de neuf mois à cinq ans. La chasse à la baleine à bord de ses six baleinières s'est effectuée principalement autour du cap Horn et dans le Pacifique, ainsi que sur l'océan Indien et l'Atlantique Sud. Il fut le baleinier le plus prolifique en tonnage de pêche. Il employa plus de 1 000 hommes de nationalités différentes ; outre des Américains, il y eut des marins du Cap-Vert, de Nouvelle-Zélande, de Guadeloupe, des Seychelles et de l'île Norfolk.

Le Charles W. Morgan fut utilisé dans quatre films : en 1916 (Miss Petticoats), en 1922 (Down to the Sea in Ships), en 1930 (Java Head) et en 1956 dans Moby Dick.

La nuit du 30 juin 1924, à quai du port de New Bedford, il fut éperonné par l'épave en feu du vapeur Sankaty. Il subit un incendie mais échappa de peu à la destruction. Il fut alors mis hors-service et resta sous la garde du Whaling Enshrined, Inc. jusqu'en 1941, date à laquelle il fut acheté par le Mystic Seaport Museum.

Restauration[modifier | modifier le code]

Il arriva au Mystic Seaport en décembre 1941 pour éviter toute destruction durant la Seconde Guerre mondiale.

Étant répertorié en 1966 comme National Historic Landmark et à l'US National Register of Historic Places il reçut sa première restauration dès 1968. Le Mystic Seaport a assuré, au fil des ans, sa préservation et sa restauration complète est terminée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chapman, Great sailing ships of the world par Otmar Schäuffelen, 2005 (page 349) (ISBN 1-58816-384-9).

Liens externes[modifier | modifier le code]