Charles Sheffield

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sheffield (homonymie).

Charles Sheffield, né le à Hull, Angleterre et décédé le à Rockville, Maryland, est un mathématicien, physicien et écrivain de science-fiction anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Sheffield suit ses études au St John's College (Université de Cambridge) où il obtient un diplôme en mathématique et en physique. Par la suite, il est fait docteur en physique théorique de l’Université de Washington.

Il travaille d’abord comme membre du bureau technologique du Congrès des États-Unis et comme consultant à la NASA pour l’analyse des effets du champ gravitationnel de la Lune sur les engins spatiaux dans les années 1960. Il est par la suite nommé président de l’American Astronautical Society et reste conseiller scientifique et re-lecteur pendant des années pour les revues New Scientist et The World & I (en), ainsi que pour le Washington Post.

Pendant quelques années, il est ensuite responsable scientifique de la compagnie Earth Satellite Corporation, qui analyse des données provenant de satellites. À cette occasion, il publie de nombreux rapports techniques ainsi que deux livres, Earthwatch et Man on Earth montrant des images de la terre vue de l’espace avant de consacrer sa carrière à l’écriture.

Il commence à écrire des romans de fiction alors qu’il a près de 40 ans. Son intention première était de vendre trois histoires, uniquement pour se prouver qu’il en était capable, puis d’arrêter d’écrire. À la mort de sa première femme en 1977, il trouve refuge dans l’écriture et ne cesse de produire depuis.

Sheffield ne rencontre pas de succès immédiat, bien que ses textes soient rapidement achetés à crédit par un éditeur du magazine Galaxy. Souvent considéré comme un auteur de hard science-fiction, il est toujours soucieux de conférer une grande crédibilité scientifique à ses récits, au point d’ajouter une annexe à la fin de ses romans ou de ses cycles de nouvelles pour expliquer les fondements scientifiques utilisés dans ceux-ci.

Bien qu’il reste très peu traduit, il est surtout connu en français pour son roman La toile entre les mondes (The Web Between the Worlds) qui décrit la construction d’un ascenseur spatial. Ce roman a d’ailleurs été publié pratiquement simultanément au roman Les Fontaines du paradis d’Arthur C. Clarke qui traite du même sujet. Cette coïncidence les a tous deux beaucoup amusés, au point que Clarke écrira quelques années plus tard la préface d’une réédition de ce roman.

Charles Sheffield est président de la Science Fiction and Fantasy Writers of America de 1984 à 1986. Parmi de nombreux prix littéraires, il remporte le prix Seiun du meilleur roman scientifique au Japon en 1991 pour The McAndrew Chronicles, le prix Campbell 1993 du meilleur roman de science-fiction pour Le Frère des dragons et les prix Hugo et Nebula 1993 pour sa nouvelle Giorgia on my mind. Il s’est également intéressé au fantastique, notamment avec une collection ayant comme personnage principal Erasmus Darwin, le grand-père de Charles Darwin.

Il écrit également une rubrique régulière pour le site Web Baen Books. La dernière rubrique qu’il a écrite concerne la découverte de sa tumeur cancéreuse au cerveau qui entraînera sa mort. Après la mort de sa première femme, Sarah Sanderson, il épouse Linda Zall dont il divorcera quelques années plus tard pour épouser Nancy Kress, également auteur de science-fiction.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

  • Série Proteus
    • Sight of Proteus (1978)
    • Proteus Unbound (1989)
    • Proteus Combined (1994)
    • Proteus in the Underworld (1995)
  • Série McAndrew
    • Les chroniques de MacAndrew (The McAndrew Chronicles, 1983)
    • One Man's Universe (1989)
  • Série Heritage
    • Summertide (1990)
    • Divergence (1991)
    • Transcendence (1992)
    • Convergence (1997)
    • Transvergence: From Out of the Depths of Time (1999)
    • Resurgence (2002)
  • Série Cold As Ice
    • Cold As Ice (1992)
    • The Ganymede Club (1995)
    • Dark as Day (2002)
  • Sérier Jupiter
    • Higher Education (1995) avec Jerry Pournelle
    • The Billion Dollar Boy (1997)
    • Putting up Roots (1997)
    • The Cyborg from Earth (1998)

Romans[modifier | modifier le code]

  • La toile entre les mondes (The Web Between the Worlds, 1979)
  • The Selkie (1982) avec David F Bischoff (en)
  • My Brother's Keeper (1982)
  • Between the Strokes of Night (1985) également publié sous le nom Between the Strokes of Midnight
  • The Nimrod Hunt (1986)
  • Trader's World (1988)
  • Le Frère des dragons (Brother to Dragons, 1992)
  • Godspeed (1993)
  • The Mind Pool (1993)
  • The Judas Cross (1994) avec David F Bischoff (en)
  • Tomorrow and Tomorrow (1996)
  • Aftermath (1998)
  • Starfire (1999)
  • The Spheres of Heaven (2001)
  • Space Suits: Being the Selected Legal Papers of Waldo Burmeister and Henry Carver, Attorneys-At-Law (2001)
  • The Amazing Dr. Darwin (2002)

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Vectors (1979)
  • Hidden Variables (1981)
  • Erasmus Magister (1982) (en français Erasmus magister, Editions Garanciere (1986))
  • Dancing with Myself (1993)
  • The Future Quartet: Earth in the Year 2042 (1994) (avec Ben Bova, Frederik Pohl et Jerry Pournelle)
  • Georgia on My Mind And Other Places (1995)
  • Convergent Series (1998)
  • The Lady Vanishes And Other Oddities of Nature (2002)

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Earthwatch: A Survey of the World from Space (1981)
  • Man on Earth: How Civilization and Technology Changed the Face of the World-A Survey from Space (1983)
  • Space Careers (1984)
  • The World of 2044: Technological Development and the Future of Society (1994)
  • Borderlands of Science (1999)

Liens externes[modifier | modifier le code]