Charles Sellier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sellier.
La statue dédiée à Charles Sellier dans le parc de la Pépinière - Nancy

Charles-Auguste Sellier, né à Nancy le 23 décembre 1830 et mort dans cette même ville le 23 novembre 1882, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles est le quatrième et dernier enfant de Christophe Sellier et Barbe Maix. Habitant le faubourg de Saint-Pierre, il fréquente de 1842 à 1846 l'École Saint-Pierre de Nancy. De 1846 à 1852, il intègre l'École des beaux-arts de Nancy, placée sous la direction du peintre Louis Leborne. Dans le même temps de 1849 à 1851, il suit les cours d'anatomie à l'École Préparatoire de Médecine de Nancy, dirigée alors par le professeur Edmond Simonin. En 1852, il part à Paris et suit des cours dans l'atelier de Léon Coignet. Le 7 octobre 1852, il entre à l'École des Beaux-Arts. En 1854, il se présente pour la première fois au concours du Prix de Rome avec la toile Abraham lavant les pieds aux trois anges. Il remporte finalement le premier Prix de Rome en 1857 avec une toile représentant La résurrection de Lazare. Il s'installe alors à la Villa Médicis jusqu'en 1863.

D'un naturel réservé et et fuyant les mondanités, il se lie néanmoins avec ses contemporains Carpeaux et Gaillard, mais ses faibles succès ultérieurs et la mort de sa mère en 1863 le font se renfermer sur lui-même. Il vit toutefois correctement de son travail de portraitiste à Paris. Il revient à Nancy et s'installe dans sa maison familiale en 1864 puis devient directeur de l'École de Peinture et de Dessin de Nancy (qui deviendra École des beaux-arts) de 1866 à 1871. Il a une fille en 1866 et se marie en 1872. Charles Sellier décède le 23 novembre 1882 à son domicile de Nancy, après une longue période de maladie.

Il a légué une partie de ses œuvres à la Ville de Nancy, peintures visibles au Musée des Beaux-Arts de Nancy et au Musée de l'École de Nancy, à Nancy. Un portrait de sa mère, huile sur toile datée de 1857, est exposé au Musée d'Art et d'Histoire de Toul.

Mémoire[modifier | modifier le code]

  • Rues au nom de « Charles Sellier » à Nancy et à Houdemont en Meurthe-et-Moselle.
  • Statue de Charles Sellier à la Pépinière de Nancy.
  • Tombe de Charles Sellier au Cimetière du Sud à Nancy.
Il ne doit pas être confondu avec 

Sur les autres projets Wikimedia :