Charles P. Hall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hall.
Charles Philip Hall
Naissance 12 décembre 1886
Sardis, Mississippi, États-Unis
Décès 26 janvier 1953 (à 66 ans)
San Antonio
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Arme United States Department of the Army Seal.svg US Army
Grade Lieutenant-général
Années de service 1911 – 1946
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Commandement 11e régiment d'infanterie
93e division d'infanterie
XIe corps
1re armée
Distinctions Croix du Service Distingué
Distinguished Service Medal
Étoile d'argent (3)
Étoile de Bronze
Légion d'honneur
Croix de Guerre (1914-1918)

Charles Philip Hall est un général de l'armée américaine, né le 12 décembre 1886 et décédé le 26 janvier 1953, qui s'illustra surtout au commandement du XIe corps d'armée et lors de la bataille de Bataan.

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Il naquit à Sardis dans le Mississippi, passa par l'université du Mississippi entre 1905 et 1907 avant d'entrer à West Point d'où il sortit en 1911 comme lieutenant dans l'infanterie. Il était au 20e régiment d'infanterie jusqu'en 1914 avant de devenir enseignant en mathématiques à West Point et fut versé au 23e régiment d'infanterie en août 1917 pour servir en France pendant la Première Guerre mondiale. Il a servi à Verdun, à Château-Thierry, à Soissons pendant la seconde offensive de la Marne, à la réduction du saillant de Saint-Mihiel et en Champagne lors de la bataille de l'Aisne. Il reçut la Croix du Service Distingué pour son action d'héroïsme à Vierzy « À un moment critique de la bataille, alors que les informations étaient difficiles à obtenir ; le lieutenant-colonel Hall, adjudant de la brigade, se porta volontaire pour un rapport sur le combat de Vierzy qui était alors aux mains de l'ennemi. Accompagnant un groupe de tanks français, il entra dans la ville sous un feu violent ; et là il porta un blessé en sûreté sous un tir de mitrailleuse. Il participa à la réorganisation de la troupe et d'une ambulance pour assister de nombreux blessés, retournant à la brigade avec de précieux renseignements[1]. » Il fut aussi décoré de la Croix de guerre 1914-1918 pour bravoure le 4 octobre 1918 et de la Légion d'honneur, il reçut aussi trois Silver Star pour bravoure.

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Il resta adjudant de la 2e brigade d'infanterie et fit partie de l'armée d'occupation jusqu'en août 1919, moment où elle rentra aux États-Unis. Il retourna à l'École d'infanterie puis à l'École générale de commandement de Fort Leavenworth entre 1924 et 1925 et fut affecté comme instructeur à l'École d'infanterie jusqu'en 1929. Il entra alors à Army War college.

Une fois diplômé il passa deux années aux Philippines avant de revenir comme instructeur à l'École d'infanterie de 1932 à 1937. De là il devint directeur d'une école d'artillerie (Ground Arms, Air Corps Tactical School) à Maxwell Field en Alabama. En 1940 il devint commandant du 11e régiment d'infanterie.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Depuis 1941 il était commandant en second de la 3e division d'infanterie, qu'il commanda brièvement avant de prendre la tête de la 93e division d'infanterie de mai à octobre 1942. Alors il passa au commandement du XIe corps d'armée qu'il mena lors de la campagne de Nouvelle-Guinée et notamment à Morotai puis à Leyte et à Luçon pendant la bataille des Philippines. De là, en septembre 1945, le corps débarquait à Yokohama pour faire partie des troupes d'occupation du Japon, il l'avait commandé jusqu'au 15 mars 1946 ; date à laquelle il devint directeur de l'organisation et de l’entraînement du Département de la Guerre. Il fut alors placé en réserve le 31 décembre 1948 avec le grade de lieutenant-général.

Il mourut le 26 janvier 1953 à San Antonio au Texas et fut enterré au cimetière national de fort Sam Houston.

Décorations[modifier | modifier le code]

Parmi celles qu'il reçut :

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. maison des héros sur le site de l'armée américaine

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :