Charles Nelson Pogue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pogue.

Charles Nelson Pogue (Winnipeg, 15 septembre 1897 - 1985) est un inventeur canadien.

Parcours[modifier | modifier le code]

Pogue est l'inventeur d'un carburateur dit catalytique ou carburateur à vapeur en 1930 utilisant les gaz d’échappement et leur chaleur en combinaison avec de l'eau et de l'air en présence d'élément produisant une catalyse tels que le nickel et le platine portés à une température élevée à l'aide de ces mêmes gaz d'échappement. Le carburant dégageait de la sorte de l'alcool, du méthane et passait à une formule moléculaire plus "légère" . Pogue le nomma le "Winnipeg"[1].

Pogue revendiquait pour son carburateur des performances spectaculaires, supérieures même à celle des moteurs les plus optimisés en 2008 (il est censé avoir conduit en 1932 une Ford V8 sur 320 km avec un gallon d'essence, soit 1,1 litre aux 100 km). L'annonce de l'invention de ce carburateur aurait provoqué une chute des cours de certaines actions cotées au Toronto Stock Exchange[1] lors des premiers mois de l'année 1936[2].

Une analyse du principe, en respectant les deux premières lois de la thermodynamique, permet de montrer qu'il est tout à fait impossible d'obtenir des gains suivant un processus d'utilisation des gaz tel que le décrit Pogue[3].

Les partisans de Pogue affirment que son invention a été utilisée durant la Seconde Guerre mondiale, permettant la victoire des Américains en Afrique sur le général Rommel grâce à des chars de combat à consommation réduite, alimentés avec de l'essence sans plomb. Le frère de l'inventeur aurait lui-même participé à ce projet et monté des carburateurs « Pogue » sur les tanks[4]. Ce récit fournit une explication à la non-diffusion du carburateur en invoquant le secret défense. Cependant les historiens expliquent parfaitement les victoires et défaites de l'Afrikakorps sans invoquer une importante supériorité technologique cachée du côté des Alliés.

Quelques décennies plus tard, un autre inventeur nommé Thomas Ogle a continué les travaux de Pogue pour contourner le problème du plomb en se passant de carburateur.

Liens et références externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres
  • Michael H. Brown, The Fish Carburetor Book, 1982.
Articles

Brevets[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Oil Industry Suppressed Plans for 200-mpg Car, Simon de Bruxelles, 31 mars 2003
  2. I. T. Galanoy, The mystery of the 200 miles per galleon Pogue carburetor, septembre 1953, Interview de Pogue
  3. Fish Carburetor Book
  4. Quanthomme, Et pour rester dans le chapitre des super carburateurs…, 27/09/2000

Articles connexes[modifier | modifier le code]