Charles Metcalfe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Metcalfe.
Charles Theophilus Metcalfe
par George Chinnery
Metcalfe Hall à Calcutta commémorant les efforts de Metcalfe pour la liberté de presse
Monument à Charles Metcalfe à Kingston

Charles Theophilus Metcalfe, (30 janvier 17855 septembre 1846) 1er baron Metcalfe, est un administrateur colonial britannique. Il fut tour à tour gouverneur général des Indes, gouverneur de la Jamaïque et gouverneur général de la Province du Canada.

Biographie[modifier | modifier le code]

À Calcutta naquit Charles Theophilus, second fils de Sir Thomas Theophilus Metcalfe, 1er Baronet, alors major dans l'armée du Bengale, qui était d'abord venu en Inde en 1767 comme cadet de l'armée du roi, puis devint baronet, police militaire, et directeur de la Compagnie anglaise des Indes orientales.

Il étudia au Eton College et en 1800 il partit en Inde travailler comme secrétaire au service de la compagnie. À l'âge de 19 ans, il fut placé comme assistant politique du général Lake qui dirigeait alors une campagne finale de la deuxième guerre Anglo-Marathe contre les Holkar.

En 1808, il fut choisi par Lord Minto pour le poste d'ambassadeur à la cour de Ranjît Singh à Lahore; ici, le 25 avril 1809, il conclut l'important traité sécurisant l'indépendance des États Sikhs entre le Sutlej et le Yamunâ. Quatre ans plus tard, il fut placé résident à Delhi, et en 1819 il reçut de Lord Hastings la charge de secrétaire du secret and political department. De 1820 à 1825, Sir Charles (qui succéda son frère dans la baronie en 1822) fut résident à la cour de Nizam, et par la suite fut rappelé d'urgence à son poste précédent à Delhi.

Gouverneur d'Agra[modifier | modifier le code]

Le 14 novembre 1834 il fut nommé au poste de Gouverneur de la Présidence d'Agra où il servit plus de quatre mois jusqu'au 20 mars 1835.

Gouverneur général[modifier | modifier le code]

En 1827, il obtint un siège au conseil suprême, et en mars 1835, après qu'il eut agi comme premier gouverneur de la nouvelle présidence d'Âgrâ, il succède provisoirement Lord William Bentinck comme Gouverneur général du Bengale (1835-36). Durant son court mandat (il quitte après un an) il prit plusieurs mesures importantes, incluant celles pour la liberté de presse qui, bien que populaire, compliqua ses relations avec les directeurs et l'amena à quitter la compagnie en 1838.

Lieutenant-gouverneur des Provinces du Nord-Ouest[modifier | modifier le code]

Il fut Lieutenant-gouverneur des Provinces du Nord-Ouest du 1e juin 1836 au 1e juin 1838.

Gouverneur de la Jamaïque[modifier | modifier le code]

L'année suivante, il fut placé par l'administration de Melbourne au gouvernement de la Jamaïque, où les difficultés créées par le récent passage du Negro Emancipation Act avait demandé un niveau élevé de tact et d'adresse. Le succès de Metcalfe dans cette position délicate fut très marqué, mais malheureusement sa santé le força à démissionner et retourner en Angleterre en 1842.

Gouverneur général de la Province du Canada[modifier | modifier le code]

Six mois plus tard, il fut placé par l'administration Peel au poste de Gouverneur général de la Province du Canada et Lieutenant-gouverneur du Canada-Ouest et Canada-Est de 1843 à 1845 avec consigne de résister au développement d'un gouvernement responsable. Un conflit émerge bientôt entre Metcalfe et les leaders de l'assemblée législative, Robert Baldwin et Louis-Hippolyte La Fontaine. Bien qu'il souffre d'un cancer qui empire, il combattit pour préserver les prérogatives de la Couronne et le contrôle du gouverneur sur l'administration. Il n'eut jamais à faire quelque concession pour gagner des appuis, et le geste plus notable fut de persuader le Colonial Office de donner l'amnistie aux rebelles de 1837-38, et d'abandonner l'anglicisation forcée de la population francophone.

Liens externes[modifier | modifier le code]