Charles Martel de Hongrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Martel.
Charles Martel de Hongrie
Charles Martel d'Anjou
Charles Martel d'Anjou
Titre
Roi titulaire de Hongrie
12901295
Prédécesseur Ladislas IV de Hongrie
Successeur Charles Robert de Hongrie
Biographie
Nom de naissance Charles d'Anjou
Date de naissance
Date de décès (à 24 ans)
Lieu de décès Naples
Père Charles II d'Anjou
Mère Marie de Hongrie
Conjoint Clémence de Habsbourg
Enfant(s) voir section

Charles Martel de Hongrie
Armoiries de Charles Martel d'Anjou, roi de Hongrie :
écartelé en 1 et 4 de France, en 2 et 3 de Hongrie

Charles d'Anjou, dit Martel, né le , mort à Naples le , il fut roi titulaire de Hongrie de 1290 jusqu'à sa sa mort.


Biographie[modifier | modifier le code]

Charles d'Anjou est le fils aîné de Charles II d'Anjou, roi de Sicile et de Jérusalem, comte de Provence, d'Anjou et du Maine, et de Marie de Hongrie, sœur et héritière de Ladislas IV de Hongrie, roi de Hongrie. Il fait ses premières armes en 1289 avec son père et Robert II d'Artois dans une expédition en Sicile contre Frédéric II de Sicile et il est créée Prince de Salerne le 8 septembre 1289 par son père lors de son retour à Naples. Il est ensuite nommé Vicaire Général de Naples le 12 septembre 1289, fonction qu'il occupe jusqu'au 16 février 1294.

Son oncle maternel Ladislas IV de Hongrie est assassiné le 10 juillet 1290, sans fils pour lui succéder, et son père Charles d'Anjou l'arme chevalier et proclame ses droits au trône de Hongrie en 1290 avec l'approbation du Pape[1]. Mais auparavant les nobles hongrois avaient élu comme successeur de Ladislas un de ses cousins, André III Árpád. Sa mère est couronnée « reine de Hongrie » en 1291. Après une révolte contre André III, Charles Martel se proclame lui-même « Roi de Hongrie » à partir du 20 mars 1292 mais il semble n'avoir jamais été couronné. Le 28 juin 1295 il renonce à ses droits sur les comtés d'Anjou et du Maine qui deviennent la dot de sa sœur Marguerite. Charles Martel se contente du titre royal et ne cherche pas à se rendre en Hongrie pour en faire la conquête. Il meurt prématurément de la peste à Naples âgé de 24 ans la même année. Il est inhumé dans la cathédrale San-Gennaro.

Charles Martel et Dante[modifier | modifier le code]

En 1294, Charles Martel se rend à Florence, où il retrouve ses parents qui reviennent de France. À cette occasion, ils sont reçus avec tous les honneurs par la seigneurie de la cité toscane qui envoie à leur rencontre une délégation dont fait partie Dante Alighieri. Il semble qu'à cette occasion le poète et le jeune prince angevin ont appris à se connaître et à s'apprécier du fait qu'ils avaient les mêmes gouts littéraires.

Dante dédie à Charles Martel un long passage de la Divine Comédie (Paradis VIII 31-148 & Paradis IX 1-12[2]) qui évoque la rencontre intense imaginée par le poète avec l'âme du prince dans le troisième ciel (Ciel de Vénus) du Paradis:

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Le 11 janvier 1281 à Vienne, il épouse Clémence de Habsbourg (1262 -† 1295), fille de Rodolphe Ier de Habsbourg empereur germanique et de Gertrude de Hohenberg, et a :


Ascendance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gyula Kristo Histoire de la Hongrie Médiévale Tome I le Temps des Arpads Presses Universitaires de Rennes (2000) (ISBN 2-86847-533-7) p. 154-155.
  2. Dante Alighieri, La Divina Commedia - Paradiso, a cura di Umberto Bosco e Giovanni Reggio, Le Monnier, Firenze, ottava ristampa gennaio 1993. ISBN 88-00-41293-9

Lien externe[modifier | modifier le code]