Charles Magnette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Magnette.

Charles Magnette, né le 3 février 1863 à Virton et mort en 1937 à Liège, est un avocat et homme politique belge.

Docteur en droit de l'université de Liège en 1885, il s'inscrit la même année comme avocat à la cour d'appel de Liège.

En 1897, l'architecte Paul Jaspar réalise une maison de style Art nouveau pour Charles Magnette, sur le quai Édouard van Beneden à Liège (Maison Charles Magnette).

En 1903, il commence sa carrière politique comme conseiller communal de Liège. Il est élu au Sénat de Belgique en 1909. Secrétaire du Sénat en 1911, il en devient le vice-président en 1924. Nommé ministre d'État en 1925, il est élu président du Sénat en 1928 : il conserve cette fonction jusqu'en 1932, année où il quitte la politique. Trois fois Grand Maître du Grand Orient de Belgique, il est le fondateur de l'Association maçonnique internationale en 1921. L'Encyclopédie du Mouvement wallon lui consacre une importante notice (Tome III).

En 1914 et en 1916, il adresse des appels aux Grandes Loges allemandes, s'élevant notamment contre les atrocités commises et les déportations de travailleurs. Cela lui valut une peine de prison.

Après la mort de Magnette en 1937, une importante artère de Liège porte son nom, entre la place Cathédrale et la place du 20-août.

Bibliographie[modifier | modifier le code]