Charles Laurent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charles François Laurent est un haut fonctionnaire français, né à Paris le 12 novembre 1856 et mort en 1939[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève lycée Louis-le-Grand, puis de l'École polytechnique (X1875), il fait une brillante carrière au sein du ministère des Finances : chef de cabinet du Ministre en 1893, il est Directeur Général de la comptabilité publique en 1895, puis Secrétaire Général du Ministère en 1898. En 1907, il devient premier président de la Cour des comptes. Après la Première Guerre mondiale, il fonde en 1919 le Crédit national, dont il sera administrateur.

Il est ensuite nommé ambassadeur de France à Berlin en juin 1920. Son expertise en matière de financements internationaux est considérée comme essentielle pour suivre le dossier très sensible des réparations de guerre. Pour cette même expertise, Paul Claudel, ambassadeur de France au Japon en 1923, fera appel à lui. Le Japon souhaite alors lancer des emprunts internationaux pour assurer la reconstruction de Tokyo après le grand tremblement de terre de septembre 1923. Paul Claudel et Charles Laurent resteront amis[2].

Honneurs et postérité[modifier | modifier le code]

Le Crédit national construit au début des années 1930 un groupe d'immeubles dans le 15e arrondissement de Paris qui porte le nom de square Charles-Laurent.

Charles Laurent est Grand-croix de la Légion d'honneur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Qui êtes-vous ? Annuaire des contemporains Notices biographiques, Paris, 1924 lire en ligne
  2. Il existe une correspondance entre les deux hommes, dont une partie se trouve dans les archives du Quai d'Orsay