Charles Joret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Joret.

Charles Joret, né le 14 octobre 1829 à Formigny (Calvados) et mort le 27 décembre 1914 à Paris (Seine), est un historien de la littérature, philologue et botaniste français.

Agrégé d'allemand, docteur ès-lettres et diplômé de l'École pratique des hautes études, il est professeur de littérature étrangère à la Faculté des lettres d’Aix-en-Provence. Il est nommé membre de l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Caen le 29 juillet 1887 et il est élu membre libre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres en 1901.

Le nom de Charles Joret reste associé aujourd’hui à la ligne Joret, une isoglosse allant d’Avranches à Vernon, partageant le dialecte normand entre normand septentrional et normand méridional, lesquels se distinguent notamment par la palatalisation du c et du g.

Choix de publications[modifier | modifier le code]

  • Du C dans les langues romanes, Paris, Franck,‎ 1874 Texte en ligne
  • Herder, et la renaissance littéraire en Allemagne au XVIIIe siècle siècle, Paris, Hachette,‎ 1875 Texte en ligne
  • Essai sur le patois normand du Bessin : suivi d'un dictionnaire étymologique, Paris, 1881 Texte en ligne
  • Des caractères et de l'extension du patois normand : étude de phonétique et d’ethnographie, suive d’une carte, Paris, Vieweg, 1883
  • Mélanges de phonétique normande, Paris, Impr. nationale,‎ 1884
  • La Crise agricole en Normandie, Paris, Cerf,‎ 1885
  • Jean-Baptiste Tavernier, écuyer, baron d'Aubonne, chambellan du Grand électeur, d'après des documents nouveaux et inédits, Paris, E. Plon, Nourrit et Cie,‎ 1886
  • Flore populaire de la Normandie, Caen, Delesques,‎ 1887
  • Les Dictionnaires du patois normand, Mâcon, Protat,‎ 1887
  • La Rose dans l'Antiquité et au Moyen Âge : Histoire, légendes et symbolisme, Paris, Émile Bouillon,‎ 1892 Texte en ligne
  • Les Jardins dans l'ancienne Ėgypte, Le Puy, Marchessou fils,‎ 1894 Texte en ligne
  • Caen et Rouen, Caen, Delesques,‎ 1895
  • Les Plantes dans l'Antiquité et au Moyen Âge : histoire, usages et symbolisme, Paris, Émile Bouillon,‎ 1897. Première partie : Les Plantes dans l'Orient classique (1) Égypte, Chaldée, Assyrie, Judée, Phénicie Texte en ligne (2) L'Iran et l'Inde Texte en ligne
  • Un helléniste voyageur normand : J.-B. Le Chevalier, membre du « Lycée » de Caen, d’après sa correspondance avec Böttiger, Caen, Delesques,‎ 1903
  • La Bataille de Formigny, Paris, Émile Bouillon,‎ 1903
  • D'Ansse de Villoison et l'hellénisme en France pendant le dernier tiers du XVIIIe siècle, Paris, H. Champion,‎ 1910 Texte en ligne
  • Préface à R.-G. de Beaucoudrey, Le Langage normand au début du XXe siècle noté sur place dans le canton de Percy (Manche), Paris, Picard,‎ 1912
  • Les Noms de lieu d'origine non romande et la colonisation germanique et scandinave en Normandie, Rouen, Laîné,‎ 1913

Référence[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]