Charles II d'Anjou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles d'Anjou et Charles.
Charles II d'Anjou
Portrait de Charles II d'Anjou
Portrait de Charles II d'Anjou
Titre
Roi de Naples
Prédécesseur Charles Ier d'Anjou
Successeur Robert Ier de Naples dit le Sage
Comte de Provence et de Forcalquier
1285 – 1309
Prédécesseur Charles Ier d'Anjou
Successeur Robert Ier de Naples
Comte d'Anjou et du Maine
1285 – 1290
Prédécesseur Charles Ier d'Anjou
Successeur Marguerite d'Anjou
Biographie
Titre complet Prince de Salerne, Comte de Provence, d'Anjou et du Maine
Dynastie Première Maison d'Anjou
Date de naissance vers 1254
Date de décès
Lieu de décès Naples
Père Charles Ier d'Anjou
Mère Béatrice de Provence
Conjoint Marie de Hongrie

Charles II d'Anjou
Liste des rois de Sicile

Charles II d'Anjou[1], dit le Boiteux, né vers 1254, mort le à Naples, est le fils de Charles Ier d'Anjou et de Béatrice de Provence. Il est titré dès sa naissance prince de Salerne, puis, après la mort de ses parents, roi de Naples (ou Sicile Péninsulaire), comte de Provence, d'Anjou et du Maine de 1285 à 1309.

Biographie[modifier | modifier le code]

À la mort de sa mère, il devient comte de Provence. Après les Vêpres siciliennes, il rejoint son père à Naples et assume la régence pendant que son père se rend en France pour armer une flotte. En 1284, au cours d'un engagement contre la flotte aragonaise, commandée par Roger de Lauria, il est fait prisonnier et reste captif à Barcelone pendant quatre ans. À la mort de son père, il est toujours en captivité. Libéré le 8 novembre 1288 grâce au traité de Canfranc, il se fait couronner roi de Naples le 29 mai 1289 en la cathédrale de Rieti. Malgré les pressions belliqueuses du pape Nicolas V et du comte d'Artois, il conclut une trêve avec l'Aragon en 1289.

La guerre contre la Sicile reprend à partir de 1296.

Par le traité de paix de Caltabellotta, signé le 31 août 1302, il abandonne la Sicile à Frédéric d'Aragon et lui donne sa fille Éléonore en mariage.

Il meurt en 1309, laissant le trône à son fils Robert, dit le Sage. Un autre de ses fils, Charles Martel de Hongrie, dispute le trône de Hongrie à André III.

Titres[modifier | modifier le code]

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il épouse en 1270 Marie de Hongrie (v. 1257-1323), fille d'Étienne V[2], roi de Hongrie et d'Élisabeth, fille de Sheihan, khan des Coumans. Ils ont eu quatorze enfants :

Précédé par Charles II d'Anjou Suivi par
Charles Ier d'Anjou
Arms of Anjou-Jerusalem.svg
comte d'Anjou et du Maine
1285-1290
Marguerite d'Anjou
Charles III de Valois
roi de Sicile (péninsulaire)
(ou roi de Naples)
1285-1309
Robert le Sage
Béatrice de Provence
Charles Ier d'Anjou
Armoiries Provence.png
comte de Provence et de Forcalquier
1285-1309

Source partielle[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Charles II d'Anjou » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sa généalogie sur le site Medieval Lands
  2. Généalogie d'Étienne V (ISTVÁN) sur le site Medieval Lands