Charles II d'Alençon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles II dAlençon.jpg

Charles II d'Alençon[1] dit Charles II le Magnanime, né en 1297, mort le 26 août 1346, est le deuxième fils de Charles, comte de Valois, et de Marguerite d'Anjou, et donc frère du roi de France Philippe VI de Valois. Il est comte de Chartres, du Perche et d'Alençon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses premières armes en Guyenne sous les ordres de son père et montre à son premier siège un grand courage qu'il poussa jusqu'à une aveugle témérité (1324).

À la mort de son père, le 16 décembre 1325, il reçoit le comté de Chartres, les terres de Champrond, Châteauneuf-en-Thymerais et Senonches, ainsi que la forêt de Perche, conformément à un accord de partage fait par son père le 20 mai 1314. Puis son frère aîné Philippe lui remet en avril 1326 le comté d'Alençon.

Il prit part à la bataille de Cassel (1328), la prise de Saintes (1330). Son frère Philippe devient roi de France en 1328, mais le roi d'Angleterre Édouard III revendique la couronne et refuse l'hommage. Philippe VI le nomme lieutenant général du royaume et l'envoie mater une rébellion à Saintes, suscité par les Anglais, et s'empare de plusieurs places fortes, dont Saintes.

Il intervint ensuite en 1339 à Cambrai et en 1340 à Tournai. Le duc Jean III de Bretagne meurt en 1341 et la guerre de succession de Bretagne éclate entre sa nièce Jeanne de Penthièvre, soutenu par les Français, et Jean de Monfort, soutenu par les Anglais. Philippe VI lui donne l'Aigle qu'il a confisqué à Jean de Montfort.

Il prend part à la bataille de Crécy (26 août 1346), où il commande l'avant-garde et y est tué.

Mariages et enfants[modifier | modifier le code]

En avril 1314, il épouse Jeanne, comtesse de Joigny, qui meurt le 24 septembre 1336, sans postérité.

En décembre 1336, il épouse en secondes noces Marie de La Cerda (v. 1319-19/11/1379) dite Marie d’Espagne, dame de Lunel, fille de Ferdinand de Castille (1275-1322), seigneur de La Cerda, et de Juana Núñez dite « la Palomilla » (1286-1351), dame de Lara. Marie de La Cerda était veuve en premières noces de Charles d'Évreux (1305-1336), comte d'Étampes. On connaît au moins six enfants issus de l'union de Charles d'Alençon et de Marie de La Cerda :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Van Kerrebrouck, Nouvelle histoire généalogique de l'auguste maison de France, vol. 3 : Les Valois, Patrick van Kerrebrouck,‎ 1990 [détail de l’édition], p. 412-5
  • Georges d'Heylli, Les tombres royales de Saint-Denis - Histoire et nomenclatures des tombeaux, extraction des cercueils royaux en 1793 - Ce qu'ils contenaient - Les Prussiens dans la basilique en 1871, édition de 1872.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Généalogie de Charles II d'Alençon sur le site Medieval Lands