Charles Hodge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Charles Hodge par le studio de Mathew Brady, Washington, D.C., 1865-1878.

Charles Hodge (1797-1878) a été directeur du Séminaire théologique de Princeton (en) entre 1851 et 1878. Il a été l'un des plus grands apologistes du calvinisme historique en Amérique au XIXe siècle.

Vie[modifier | modifier le code]

Il entra à l'université du New Jersey en 1812 (aujourd'hui Université de Princeton) et après son diplôme entra en 1816 au Séminaire de Princeton en ayant parmi ses camarades de classe ses deux amis de toute une vie, John Johns, devenu après évêque de Virginie et Charles P. Mollvaine, devenu après évêque de l'Ohio.

En 1819, il fut ordonné ministre du culte par le Presbytère de Philadelphie et il précha régulièrement aux chutes de Schuylkill,l'Arsenal de Philadelphie, et à Woodbury dans le New Jersey au cours des mois suivants.

En 1822, il fut nommé par l'Assemblée Générale professeur de littérature orientale et de théologie biblique. Il se maria la même année avec Sarah Bache, l'arrière-petite-fille de Benjamin Franklin.

Peu de temps après, il voyagea à l'étranger pour faire des études spécifiques à Paris, Halle et Berlin entre 1826 et 1828 où il suivit les cours magistraux de Silvestre de Sacy, Friedrich Tholuck (en), Ernst Wilhelm Hengstenberg, et August Neander.

En 1824, il soutint la fondation de la société Chi Phi avec Robert Baird et Archibald Alexander.

En 1825, il fonda la Biblical Repertory and Princeton Review et durant quarante ans il en fut le rédacteur et le principal contributeur. En 1840, il fut nommé au poste de professeur de théologie didactique en gardant cependant le département d'exégèse du Nouveau Testament, fonction qu'il garda jusqu'à la fin de sa vie. Il fut modérateur à l'Assemblée Générale du New Jersey en 1846.

En 1872, il atteint ses cinquante ans de professorat et cela fut fêté le 23 avril de la même année.

De ses enfants qui lui survécurent, trois devinrent ministres du culte; deux d'entre eux lui succédèrent au Séminaire théologique de Princeton, C.W. Hodge,au département d'exégèse, et Archibald Alexander Hodge au département de théologie dogmatique.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Uniquement disponible en français en ligne:

Références[modifier | modifier le code]

Cet article est une traduction de l'article en anglais de Wikipédia sur Charles Hodge.