Charles Drelincourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charles Drelincourt, né à Sedan (Ardennes) le et mort à Charenton-le-Pont (Val-de-Marne) le , est un pasteur français. Il fut un auteur prolixe dont toute la carrière se déroula au service des Églises réformées.

Après de brillantes études de théologie à l'académie de Sedan, sa ville natale, puis à l'académie de Saumur, Drelincourt reçoit la consécration en 1618. Il est nommé pasteur d'une église qui devait se créer à Langres, mais qui ne put obtenir l'autorisation du Conseil du roi.

En 1620, le consistoire de Paris le charge de desservir l'Église de Paris-Charenton, à la suite de Pierre Dumoulin. Il s'y acquiert une grande réputation de prédicateur et y exerce son ministère jusqu'à sa mort en 1669.

Son fils Laurent fut pasteur et poète.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Prières et méditations pour se préparer à la sainte cène (1621)
  • Abrégé des controverses ou sommaire des erreurs de l'Église romaine avec leur réfutation par des textes exprès de la Bible de Louvain (1628)
  • Le Combat romain, ou Examen des disputes de ce temps (1629)
  • Le Triomphe de l'Église sous la croix, ou la Gloire des martyres (1629)
Réédité une vingtaine de fois et traduit en allemand en 1634.
  • De la Foi des élus, et de l'incrédulité des réprouvés (1639)
  • De l'Honneur qui doit estre rendu à la saincte Vierge Marie, avec la response à M. l'évesque de Belley sur la qualité de cet honneur (1642)
  • Catéchisme, ou instruction familière sur les principaux points de la religion chrétienne (1642)
  • Traité des justes causes de la séparation des protestans d'avec l'église romaine (1649)
  • Avertissement sur les disputes et le procédé des missionnaires (1651)
  • Les Consolations de l'âme fidèle contre les frayeurs de la mort, avec les dispositions et préparations pour bien mouri (1651)
40 éditions jusqu'à la fin du siècle.
  • Du Faux visage de l'antiquité et des nullités prétendues de la réformation de l'Église (1653)
  • Neuf dialogues contre les missionnaires sur le service des Églises réformées (1655)
  • Exhortation au jeusne et à la repentance. Avec des prieres pour demander à Dieu la sanctification du jeûne, & la remission des pechez (1660)
  • Recueil de sermons sur divers passages de l'Écriture Sainte (1664)
  • La Défense de Calvin contre l'outrage fait à sa mémoire dans un livre qui a pour titre : Traité qui contient la méthode la plus facile et la plus assurée pour convertir ceux qui se sont séparés de l'Église, par le cardinal de Richelieu (1667)
  • Les Visites charitables, ou les Consolations chrétiennes pour toutes sortes de personnes affligées (5 volumes, 1667-1669)
  • Éclaircissement des controverses ou principales erreurs de l'Église romaine, brièvement réfutées par des passages clairs et formels de l'Écriture sainte (1687)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]