Charles Delucena Meigs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meigs.

Charles Delucena Meigs

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait du Dr Charles Delucena Meigs (1792-1869)

Naissance 19 février 1792
Saint-George (Bermudes)
Décès 22 juin 1869 (à 77 ans)
Philadelphie (Pennsylvanie),
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession Médecin, obstétricien

Charles Delucena Meigs, né le 19 février 1792 à Saint-George (Bermudes) et mort le 22 juin 1869 à Philadelphie (Pennsylvanie), est un obstétricien américain ayant eu une certaine influence au XIXe siècle. On se souvient surtout de lui pour son opposition à l'anesthésie obstétricale et à l'idée que les mains des médecins pussent transmettre de quelconques maladies à leurs patientes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Josias Meigs et de Clara Benjamin[1], Charles Meigs est reçu docteur en médecine à l'Université de Pennsylvanie en 1817. En 1818, il obtient un diplôme avec mention de l'Université de Princeton. Spécialisé en obstétrique, il sera pendant longtemps le chef de file reconnu de cette spécialité. En 1841, il devient professeur d'obstétrique et de maladies gynécologiques au Jefferson Medical College : il conservera ce poste jusqu'à sa retraite en 1861[1].

Meigs a été toute sa vie un adversaire de l'anesthésie obstétricale. En 1856, il met en garde contre « la nature douteuse [du point de vue moral] de tout procédé que les médecins mettraient en place et qui irait à l'encontre des opérations de ces forces naturelles et physiologiques que la Divinité a ordonnées pour notre jouissance ou notre souffrance »[2]. Il s'oppose aussi à l'idée que les médecins puissent transmettre sur leurs mains la fièvre puerpérale pour la raison que les médecins sont des gentlemen et que « les mains des gentlemen sont propres  ».

Son fils, Montgomery C. Meigs (1816-1892), fut un quartier-maître général de l'armée américaine pendant la Guerre de Sécession.

Écrits[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Biographie de Ch. Meigs sur le site historique et généalogique de la famille Meigs
  2. (en) Note biographique sur le site anglophone general-anaesthesia.com