Charles Crupelandt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles Crupelandt
Image illustrative de l'article Charles Crupelandt
Charles Crupelandt en 1912
Informations
Nom Charles Crupelandt
Date de naissance 23 octobre 1886
Date de décès 18 février 1955 (à 68 ans)
Pays Drapeau de la France France
Équipe professionnelle
1904
1905
1906
1907-1909
1910
1910
1911-1913
1914
Radiator
individuel
La Française
individuel
Le Globe - Dunlop
Depas Cycles
La Française - Diamant
La Française - Hutchinson
Principales victoires
4 victoires d’étapes sur le Tour de France

Paris-Roubaix (1912, 1914)

Paris-Tours (1913)

Charles Crupelandt, né le 23 octobre 1886 et mort le 18 février 1955 à Roubaix, est un cycliste français. Il est connu pour être le seul Roubaisien à avoir remporté Paris-Roubaix, et ce à deux reprises.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Roubaix[1],[2],[3],[4] le 23 octobre 1886, Charles Crupelandt dispute Paris-Roubaix pour la première fois en 1904 et termine la course en treizième position[2]. Après avoir effectué son service militaire en 1908 et 1909, Crupelandt revient à la compétition en 1910. Cette année-là, il gagne une étape du Tour de France qui se déroule entre Paris et Roubaix[2].

Charles Crupelandt gagne deux étapes lors du Tour de France 1911, ce qui lui vaut d'être d'être accueilli à Roubaix par une foule dense et d'être reçu à la mairie de la ville[5]. L'année suivante, il remporte Paris-Roubaix en dominant au sprint Gustave Garrigou, et devient le premier et unique Roubaisien à remporter l'épreuve[2],[5]. Deux ans plus tard, il gagne à nouveau la course nordiste et devient également champion de France sur route[5].

Mobilisé durant la Première Guerre mondiale, Crupelandt est décoré de la Croix de guerre en 1915 et est blessé deux fois[2],[5]. Trois ans plus tard, Crupelandt est arrêté pour avoir volé des batteries de voiture à Chatou[5]. Il est alors condamné à deux ans de prison[2]. Voulant reprendre la compétition en 1921, il en est empêché par l'Union vélocipédique de France qui refuse de lui accorder une licence en raison de cette condamnation passée[2],[5]. Il court alors dans une fédération dissidente, la Société des courses[5]. En 1923, sans être officiellement inscrit, Crupelandt se mêle au peloton de Paris-Roubaix et termine la course parmi les meilleurs[2].

Crupelandt se reconvertit à Roubaix dans la vente de vélos puis y tient un bistrot[5]. Il meurt dans la commune le 18 février 1955 alors qu'il est amputé des deux jambes et quasiment aveugle[2],[5].

Le dernier secteur pavé de Paris-Roubaix, long de 280 mètres[5], ou 300 mètres[2], et situé près du vélodrome de Roubaix, porte le nom de Charles Crupelandt. Ce secteur a été inauguré en 1996[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur le Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 1906 : abandon (2e étape)
  • 1907 : abandon (3e étape)
  • 1910 : 6e du classement général et vainqueur de la 1re étape
  • 1911 : 4e du classement général et vainqueur des 4e et 7e étapes
  • 1912 : abandon (10e étape) et vainqueur de la 1re étape
  • 1913 : abandon (3e étape)
  • 1914 : abandon (4e étape)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Palmarès de Charles Crupelandt », sur memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 21 janvier 2013)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Franck Seguin, « Crupelandt, itinéraire d'un champion brisé », sur nordeclair.fr,‎ 10 avril 2011
  3. « Charles Crupelandt », sur siteducyclisme.net (consulté le 21 janvier 2013)
  4. « Charles Crupelandt », sur estrepublicain.fr,‎ 7 juillet 2012
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Philippe Ramet, « L'exploit unique de Charles Crupelandt », Cent ans de de vie dans la région - Tome 1 - 1900-1914 : Un train d'enfer, La Voix du Nord,‎ 17 novembre 1998, p. 86-87

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pascal Sergent, Charles Crupelandt: le champion des brumes ou L’Épopée du cyclisme des temps héroïques, De Eecloonaar,‎ 1999, 104 p. (ISBN 978-907-412-860-5).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :