Charles Colbert de Croissy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colbert et Croissy.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Colbert.
Charles Colbert de Croissy. Gravure de Gérard Edelinck d'après Hyacinthe Rigaud

Charles Colbert de Croissy, né à Reims en 1625 et mort à Versailles le 26 juillet 1696, est un diplomate français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Colbert, marquis de Croissy, il est le fils de Nicolas Colbert, marchand drapier[1] et de Mariane Pussort. Il appartient à une famille de marchands et de banquiers champenois de la cité de Reims. Il est le frère de Jean-Baptiste Colbert. Il sera conseiller d'État, intendant d’Alsace en 1656, président du Conseil supérieur d'Ensisheim en 1657, président à mortier au parlement de Metz en 1662. De passage en Bretagne en 1665, il établit un rapport circonstancié sur l'abbaye Notre-Dame du Tronchet

Il est nommé ambassadeur à Berlin, à Rome et en Angleterre, où il négocie l'alliance secrète avec Charles II d'Angleterre entre 1668 et 1674. Il est l’un des plénipotentiaires du congrès d’Aix-la-Chapelle en 1668 et du traité de Nimègue en 1678.

Il est nommé secrétaire d'État aux affaires étrangères en 1679, succédant à Pomponne. Il applique la politique des Réunions de Louis XIV, qui aboutit à la guerre de la Ligue d'Augsbourg. Il prépare les négociations du traité de Ryswick de 1697.

À sa mort, son fils Jean-Baptiste Colbert de Torcy lui succède.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cet article contient tout ou partie d'un document provenant du site La Vie rémoise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Denise Galloy/Franz Hayt, Du XVIIe siècle à 1750, De Boeck Education, 1999, p. 20.