Charles Chaynes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charles Chaynes, né à Toulouse le , est un compositeur français dont les parents étaient musiciens et professeurs au conservatoire de cette ville.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au conservatoire de Toulouse, il poursuit ses études au Conservatoire de Paris, où il travaille le violon, l'harmonie, la fugue, la composition. Il obtient en 1951 le premier grand prix de Rome et séjourne à la Villa Médicis de 1952 à 1955. En 1965, il reçoit le grand prix musical de la Ville de Paris.

De 1965 à 1975 il est directeur de la chaîne France Musique à l'ORTF et de 1975 à 1990 chef du Service de la création musicale à Radio-France. Il obtient de nombreux prix du disque pour l'enregistrement de ses œuvres en 1968, 1970, 1981, 1984, 1989 et 2003.

Il fut élu à l'Académie des beaux-arts en 2005 au fauteuil de Marius Constant.

« Dans ma vie, dans toutes mes œuvres, j'entrouvre une fenêtre vers un horizon d'espoir, de lumière. »

— Charles Chaynes, 1995

« Le langage importe peu s'il y a un contenu musical expressif. »

— Charles Chaynes, Canalacademie, 2007

Œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvres instrumentales
  • Concerto pour piano, 1961
  • Alternances pour alto et piano, 1966.
  • Concerto pour orgue, 1966
  • Concerto pour orgue, cordes, timbales et percussions d'après le Cantique Spirituel de Saint Jean de la Croix, 1973
  • Concerto pour clarinette, 1978
  • Visages Mycéniens, pour orchestre, 1983.
  • Concerto du temps retrouvé, pour violon et orchestre, 1993.
  • Concerto pour trompette, 1995.
  • Comme un raga... pour violon solo (Morceau de Concours du Conservatoire national supérieur de musique et de danse)
  • Jeu de cordes pour violon et piano.
Œuvres vocales
  • Trois Poèmes chinois, voix aiguë et piano, 1962.
  • Quatre Poèmes de Sappho, soprano colorature et trio à cordes, 1968.
  • Au-delà de l'espérance, monodrame (textes d'Albertine Sarrazin), mezzo-soprano et piano, 1989.
  • Pour un monde noir, soprano et orchestre, 1976.
  • Chants de l'âme, textes de Saint Jean de la Croix, baryton et orgue, 1999.
  • Poèmes Rimbaldiens, baryton et orchestre, 2002.
Opéras
  • Erzsebet, (1982), Opéra pour une femme seule, pour soprano, d'après Vers Bathory de Ludovic Janvier. Créé à l'Opéra de Paris en 1983.
  • Noces de Sang, (1986), d'après Federico García Lorca. Créé à l'Opéra de Montpellier en 1988.
  • Jocaste, (1992), 7 solistes d'ensemble vocal féminin. Créé à l'opéra de Rouen en 1993.
  • Cécilia, (1998), texte d'Eduardo Manet. Créé à l'opéra de Monte Carlo en 2000.
  • Mi Amor, (2007), texte d'Eduardo Manet. Créé à l'opéra de Metz en 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]