Charles Brifaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charles Brifaut, né le 15 février 1781 à Dijon et mort le 5 juin 1857 à Paris, est un poète, journaliste et auteur dramatique français.

Journaliste royaliste libéral, il est rédacteur à la Gazette de France et fréquente le salon de Madame Vigée-Lebrun. Il est également censeur : c'est lui qui est chargé par le ministre de l'Intérieur de contrôler Hernani et d'avertir Victor Hugo que Marion Delorme est arrêtée ; la pièce ne sera jouée que deux ans plus tard. Pensionné par Charles X, il est élu membre de l'Académie française en 1826.

Son élection à l'Académie française fait naitre un scandale, car Brifaut a été préféré à Alphonse de Lamartine. À l'occasion, le poëte Gérard de Nerval compose deux satires: une Complainte sur l'immortalité de Monsieur Briffaut (orthographe de l'auteur), puis une pièce dans le même esprit intitulée L'Académie ou les membres introuvables[1]

Charles Brifaut aurait été associé à la rédaction des mémoires de l'actrice Lola Montès, qui fut l'une des amantes d'Alexandre Dumas (Aventures de la célèbre danseuse raconté par elle-même, 1847).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Rosamonde, poème en trois chants, suivi de poésies diverses (1813)
  • Ninus II, tragédie en 5 actes, Paris, Théâtre-Français, 19 avril 1813.
  • Olimpie, tragédie lyrique en 3 actes, imitée de Voltaire, musique de Gaspare Spontini, Paris, Académie royale de musique, 20 décembre 1819 ; Théâtre de l'Opéra-Montansier, 28 décembre 1819.
  • Charles de Navarre, tragédie en 5 actes, Paris, Odéon-Théâtre de l'Europe, 1er mars 1820 Iconographie en ligne
  • Dialogues, contes et autres poésies (1824)
  • Le Droit de vie et de mort, poëme (1829) Texte en ligne
  • Les Déguisements, ou Une Folie de grands hommes, comédie en 1 acte et en vers (1829)
  • Les Éphémères (1850)
  • Œuvres (6 vol.) (1858) Texte en ligne 1 3 4
  • Récits d'un vieux parrain à son jeune filleul (1899)
  • Souvenirs d'un académicien sur la Revolution, le premier Empire et la Restauration, avec introduction et notes du docteur Cabanès et suivis de la correspondance de l'auteur (1920-21)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Petitfils, Nerval, biographie.

Lien externe[modifier | modifier le code]