Charles Boulanger de Boisfrémont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boulanger (homonymie).

Charles-Pompée Le Boulanger de Boisfrémont, né à Rouen le 25 juin 1773 et mort le 5 mars 1838 à Paris, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d’un conseiller au Parlement de Normandie, chevalier de Malte, premier page de Louis XVI, il revient, après avoir échappé aux massacres du 10 août, à Rouen et parvient à suivre les cours de dessin de Descamps.

Dénoncé comme suspect, il doit passer en Amérique. Lors de son retour en Europe, il est capturé des corsaires algériens et retenu prisonnier sur les côtes d’Afrique. Libéré, il habite Gênes, puis Rome, mais, partisan de Proudhon, faillit être victime des troubles politiques. Amnistié avec les émigrés, il peut enfin, non sans auparavant avoir été laissé pour mort par des brigands napolitains, revoir la France et reprendre ses activités de peintre.

On lui doit les procédés qui ont permis de rétablir et conserver les peintures du château de Versailles[1].

Il était membre de l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Jésus et la Samaritaine, Rouen, musée des beaux-arts
  • La Clémence de Napoléon envers la princesse de Hartzfeld, 1810
  • La Colombe chérie,
  • La Mort d’Abel, 1803
  • La Mort de Cléopâtre, Rouen, musée des beaux-arts
  • Le Déshabillé,
  • Les reproches d’Hector à Pâris, 1806, Médaille d'or)
  • Louis-Henri-Joseph de Bourbon, prince de Condé (1756-1830), Versailles, musée national du château et des Trianons
  • Descente d'Orphée aux enfers, 1808
  • Ulysse sous la forme d’un mendiant, Toulouse, musée des Augustins
  • Vénus déposant Ascagne sur le Mont Ida
  • Éducation de Jupiter sur le Mont Ida (plafond du pavillon de Marsan)
  • Samaritaine
  • Mort de Cléopâtre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.322

Sources[modifier | modifier le code]

  • Noémi-Noire Oursel, Nouvelle Biographie normande, Paris, Hachette, 1860, p. 101
  • Clément-Eugène Hellis, Notice historique et critique sur M. Leboulanger de Boisfrémont, Rouen, Périaux,‎ 1834

Liens externes[modifier | modifier le code]