Charles Blondel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Charles Blondel (conseiller d'État)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blondel.

Charles Aimé Alfred Blondel est un philosophe, psychologue et médecin français, né à Lyon le 10 octobre 1876 et décédé à Paris le 19 février 1939[1].

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Charles Blondel, Les auto-mutilateurs : étude psycho-pathologique et médico-légale, Paris, J. Rousset,‎ 1906, 132 p. (lire en ligne)
  • La Psycho-physiologie de Gall, ses idées directrices. Paris, Alcan, 1914.
  • La Psychanalyse, Paris, Alcan, 1924
  • La Mentalité primitive. Préface de Lucien Lévy-Bruhl, Paris, 1926.
  • Introduction à la psychologie collective, Paris, Armand Colin, 1928.
  • La Conscience morbide. Paris, Alcan, 1928.
  • La psychographie de Marcel Proust, Paris, Vrin, 1932.
  • Le Suicide, Librairie Univ. d'Alsace, 1933.
  • La Personnalité, PUF, 1948.
  • La psychanalyse, Préface de Roger Teyssou, 2014, Editions: L'Harmattan; coll.: Acteurs de la Science; (ISBN 234304872X)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Chronique générale », Revue néo-scolastique de philosophie, vol. 42,‎ 1939, p. 335 (lire en ligne)
  2. « Chronique (nécrologie) », L'année psychologique, vol. 39,‎ 1938, p. 975-987 (lire en ligne)
  3. (en) Fuentenebro F & Berrios G E (1997) « Charles Blondel and “La Conscience Morbide” » History of Psychiatry 8:277-295
  4. Annick Ohayon : Psychologie et psychanalyse en France : L'impossible rencontre (1919-1969), Éditeur : La Découverte; Nouv. éd. 2006, Coll. : La Découverte/Poche, ISBN 2707147796
  5. Décret du 20 juillet 1932, cf. « Notice no 19800035/1294/49646 », base Léonore, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]