Charles Bird King

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charles Bird King (26 septembre 1785 à Newport, Rhode Island18 mars 1862 à Washington) est un artiste américain principalement connu pour ses portraits. En particulier pour les portraits de délégués des premières nations américaines qui se rendaient à Washington. Il réalisait ces peintures sur commande du Bureau des affaires indiennes.

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Charles Bird King, fils unique de Deborah Bird et d'un vétéran de la Guerre d'indépendance américaine, le capitaine Zebulon King, naît à Newport. La famille voyage dans l'ouest, mais lorsque King est âgé de quatre ans, son père est tué par des Indiens près de Marietta. Avec sa mère, il rentre à Newport et vivent chez sa grand-mère maternelle[1].

À quinze ans, King se rend à New York pour étudier sous la direction du portraitiste Edward Savage. Pui à l'âge de vingt ans, il part à Londres, pour étudier à la Royal Academy, où il est l'élève du célèbre peintre Benjamin West.

Carrière[modifier | modifier le code]

Portrait de Joseph Kent gouverneur, puis sénateur du Maryland, peint par Charles Bird King.

King rentre aux États-Unis, après sept années passées à Londres, à cause de la Guerre de 1812. Il travaille à Philadelphie, Baltimore et Richmond, avant de s'installer à Washington. Cette toute nouvelle cité en plein développement, offre alors un attrait économique certain. Dans la nouvelle capitale de la nation, l'artiste obtient une solide réputation en tant que portraitiste du monde politique et gagne suffisamment bien sa vie pour créer son propre studio et sa galerie[1].

Le succès économique de King dans le monde des arts, en particulier dans le domaine du portrait, est en grande partie dû à sa capacité à socialiser avec de riches célébrités et à entrer en relation avec les politiciens de l'époque: « Son zèle et ses habitudes simples lui permirent d'acquérir une bonne compétence et son caractère aimable et exemplaire lui valurent nombres d'amis »[2] Parmi ses clients on trouve John Quincy Adams, John Calhoun, Henry Clay, James Monroe et Daniel Webster[3]. Sa popularité et son volume de commandes qui dépendent de sa présence dans la capitale, lui laissent peu de raisons ou de besoin de quitter Washington[2]. Malgré sa fortune et sa position sociale, il ne se maria jamais et vécut à Washington jusqu'à sa mort le 18 mars 1862.

Quelques portraits[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Viola, The Indian Legacy …
  2. a et b Consentino, « Charles Bird King … »
  3. William Truettner, ed. "Have a Question?" Smithsonian American Art Museum. 1991. Smithsonian Institution Press. <http://americanartsi.edu>.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Andrew J. Consentino, « Charles Bird King: an Appreciation. » in American Art Journal 6 (1974): 54-71. JSTOR.
  • Herman J. Viola, The Indian Legacy of Charles Bird King. 1st ed. Washington: Smithsonian Institution, 1976. (ISBN 9780874749434)

Sur les autres projets Wikimedia :