Charles Bertier (journaliste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bertier.

Charles Bertier

alt=Description de l'image Charles Bertier.jpg.
Naissance 1821
Chambéry
Décès 1882
Nationalité Drapeau de la Savoie Duché de Savoie
Pays de résidence Drapeau de la Savoie Duché de Savoie
Drapeau de l'Empire français Empire français
Profession
Autres activités

Pierre-Charles Bertier (ou Berthier ou encore écrit Berlier), né en 1821 à Aix-les-Bains et mort en 1882, est un avocat de Chambéry, directeur du Courrier des Alpes, conseiller d'État (1860-1870) et gouverneur de la Martinique en 1867[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Bertier est connu principalement dans son action durant, l'Annexion de la Savoie à la France.

En effet, le 10 mars 1860, il fait partie des deux émissaires, avec Amédée Greyfié de Bellecombe, se rendant à Paris, pour y rencontrer Édouard Thouvenel, Ministre des affaires étrangères depuis quelques mois, et lui exposer leurs revendications de rattachement. Le lendemain, ils annoncent triomphalement à leurs compatriotes savoyards que Napoléon III s'est rallié à leur cause. Ces entrevues avec le Ministre sont possible car il était lié d'amitié avec Ernest Baroche, fils du ministre de l'Intérieur, Pierre Jules Baroche[2],[3].

En 1873, il devient membre correspondant de l'Académie de Savoie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Guichonnet (sous la dir.), Histoire de l’annexion de la Savoie (et ses dossiers secrets), éd. Privat,‎ 1982, 1988, p. 127.
  2. Carlo Pischedda, Piemonte risorgimentale : Studi in onore di Carlo Pischedda nel suo settantesimo compleanno, Centro studi piemontesi,‎ 1987, p. 190.
  3. Régine Boisier, Adrien : Fils de paysan, appelé l'aristo, La Fontaine de Siloé,‎ 200, 363 p. (ISBN 2-84206-213-2 et 978-2-8420-6213-2), p. 187.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]