Charles Auguste Henri Roques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roques.

Charles Auguste Henri Roques (4 juillet 1858 dans les Basses-Pyrénées - 6 septembre 1914 à Bar-le-Duc) était un général de division français.

Carrière[modifier | modifier le code]

Son père Hilaire était inspecteur des travaux au château impérial de Pau, sa mère était Adèle Rose. Engagé volontaire, il entre à l'école spéciale militaire le 26 octobre 1876. Il obtint son brevet d'état-major en 1887 après être entré à l'École supérieure de guerre en 1885. Il était aux campagnes d'Afrique de juillet 1881 à décembre 1882, puis de janvier 1891 à octobre 1894 a participé à la répression de l'insurrection du sud coranisais.

Annonce de sa mort[modifier | modifier le code]

Le 29 août 1914, le général Roques avait écrit à sa femme qu’il avait été nommé général de division, de la 10e division d'infanterie (France) par intérim pour la brillante conduite de sa brigade la 24e} de Reims qui faisait partie de la 12e division d'infanterie .

Le général Roques a été très gravement blessé et est mort à l’hôpital de Bar-le-Duc. La dépêche officielle annonçant sa mort arriva le 7 septembre à 2 h du matin à Saint-Avertin (Indre-et-Loire) et fut remise à Mme Jeanson pendant la messe de 7:30. Mme Jeanson dut emmener Mme Roques au presbytère pour la prévenir doucement.

La fille du général, Lucette, fut prévenue en rentrant à la Camusière où elle et sa mère vivaient chez Mme Jeanson.

Décorations[modifier | modifier le code]

Il était officier[1] de la Légion d'honneur depuis le 11 juillet 1914 . Il avait la Médaille coloniale avec agrafe Algérie. Il était officier de l'ordre du Nichan Iftikhar.

Références[modifier | modifier le code]

  1. sur LEONORE