Charles Amédée Philippe van Loo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Van Loo.
Portrait de Charles-Amédée-Philippe van Loo par Adélaïde Labille-Guiard

Charles Amédée Philippe van Loo (25 août 171915 novembre 1795) est un peintre français du XVIIIe siècle, spécialiste des scènes allégoriques et de portraits.

Il étudie la peinture auprès de son père Jean-Baptiste van Loo à Turin et Rome. En 1738, il obtient le Prix de Rome, puis après un passage à Aix-en-Provence il s'installe à Paris en 1745. En 1747, il est admis à l'Académie royale de peinture et de sculpture. La même année il se marie avec sa cousine Marie-Marguerite Lebrun, fille du peintre Michel Lebrun.

Il est nommé professeur de peinture à l'École des beaux-arts de Paris le 7 juillet 1770, confirmé le 30 novembre 1794. Successeur de Natoire à ce poste et sera remplacé par Jean-Baptiste Regnault en 1807[1]. Deux de ses frères sont aussi peintres : François van Loo (1708-1732) et Louis Michel van Loo (1707-1771).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Dessins, aquarelles[modifier | modifier le code]

Peintures[modifier | modifier le code]

Portrait de l'Impératrice Elisabeth Ire de Russie (1709-1762)
La lanterne magique
Le marquis de Sade (portrait supposé)

Gravures[modifier | modifier le code]

Prix, récompenses[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Musées, monuments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Chappey, Les professeurs de l'École des beaux-arts (1794-1873), dans : Romantisme , 1996, n°93. pp. 95-101.

Sur les autres projets Wikimedia :